Photos sur Facebook rendues accessibles à la suite d'un bug : comment savoir si votre compte est concerné ?

High-tech
DirectLCI
CONFIDENTIALITÉ - Le réseau social a annoncé, en fin de semaine dernière, qu'une faille de sécurité, découverte en septembre dernier, a rendu accessible l'ensemble des photos de 6,8 millions d'utilisateurs à des développeurs. LCI vous dit comment savoir si votre compte est concerné.

La série noire se poursuit chez Facebook. Le site de Mark Zuckerberg a annoncé ce week-end que les photos de 6,8 millions d’utilisateurs ont pu être consultées, sans leur autorisation, par des milliers de développeurs d'applications travaillant pour des sociétés partenaires du réseau social. Ce "problème technique", explique l’entreprise américaine dans un post de blog, a rendu accessibles, du 13 au 25 septembre, l'ensemble des clichés de ces utilisateurs, y compris ceux téléchargés mais pas publiés sur leur page.


La faille de sécurité a été corrigée au bout de 12 jours, a tenu à préciser le réseau social américain. Elle concerne les personnes qui ont installé une ou plusieurs des 1.500 applications concernées et qui avaient initialement donné leur accord pour que celles-ci utilisent une partie de leurs photos. Pour savoir si vous faites partie de ceux dont les comptes ont été affectés par ce "bug", voici la manœuvre à effectuer : une fois connecté, cliquez sur ce lien, qui vous renvoie sur une notice de sécurité administrée par le réseau social lui-même. 

Si vous n'êtes pas concerné par cette fuite de données, le message suivant apparaîtra à l’écran : "Votre compte Facebook n'a pas été touché par ce problème et les applications que vous utilisez n'avaient pas accès à vos autres photos" (comme dans l'exemple ci-dessus). Le groupe proposera également, d’ici la fin de la semaine, aux développeurs des applications concernées un outil leur permettant d'identifier les utilisateurs dont certaines photos pourraient avoir été utilisées sans leur autorisation.

En octobre, Facebook avait reconnu avoir été victime d’un piratage en raison d’une faille de sécurité qui a permis à des pirates informatiques de compromettre des données personnelles d'environ 29 millions d'usagers. Facebook avait précisé que 15 millions de personnes avaient vu leur nom et leurs contacts personnels compromis. Et pour 14 autres millions, des détails supplémentaires  -tels que les quinze recherches les plus récentes et les dix derniers lieux dans lesquels ils s'étaient connectés - avaient été récupérés.


Ces deux nouvelles affaires surviennent alors que l'entreprise californienne est sous la pression de parlementaires, aux Etats-Unis comme en Europe, notamment suite au scandale Cambridge Analytica révélé en mars dernier.  Cette société britannique de marketing politique a réussi à siphonner les données de 87 millions d'utilisateurs de Facebook. Puis elle les a exploitées en 2016, afin de finement personnaliser les publicités électorales de celui qui deviendra président des Etats-Unis, un certain Donald Trump. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter