Pocophone F1, le smartphone puissant pour ceux qui se moquent du design

Pocophone F1, le smartphone puissant pour ceux qui se moquent du design

TECH
DirectLCI
PRÉSENTATION – Xiaomi a dévoilé ce lundi à Paris une nouvelle filiale : Pocophone. Et avec elle, un nouveau smartphone, le Pocophone F1, qui vient élargir un peu plus le champ d’action du constructeur chinois, bien décidé à dégainer dans tous les sens. Jusqu’à décimer la concurrence ?

Les constructeurs chinois font décidément feu de tout bois depuis quelques mois. Longtemps cantonnés à être les "autres chinois" qui ne venaient pas en Europe et restaient donc dans l’ombre de Huawei, les OnePlus, Xiaomi et autres Oppo marchent désormais dans les pas du géant. Volontaires, voire plus agressifs dans leur communication, ils commenceraient même à le titiller sérieusement dans le reste du monde, et notamment sur le Vieux Continent.

Parmi eux, Xiaomi joue la carte stratégique de l’omniprésence. Depuis l’annonce de son expansion mondiale mi-mai, la firme de Pékin avait déjà tenu deux conférences en Europe, à Paris puis à Madrid, avant de revenir ce lundi à Paris, cette fois pour présenter une marque-sœur. Une façon de truster tous les segments de prix et de produits, et de donner des frissons aux marques telles que Samsung ou Sony qui voient leurs smartphones de milieu de gamme devenir de plus en plus obsolètes face à cette nouvelle concurrence.


Voici donc Pocophone, une filiale de la maison-mère Xiaomi qui semble se destiner à proposer des produits innovants à très bas prix. Un peu à la manière dont Huawei fonctionne avec sa filiale Honor -qui cible un public de Millenials, plus jeune et en quête de produits de qualité à prix abordable- ou même d’Oppo avec sa marque partenaire OnePlus, fondée par d’anciens membres de la première. Honor et OnePlus ont bâti leur réputation et leur communication en ligne, ce que semble vouloir faire Pocophone.

De la puissance et des innovations de pointe

"L’avantage d’être une jeune société qui débute, c’est que nous sommes libres de concevoir des smartphones à partir de zéro, sans cadre à respecter", clame Jai Mani, chef de produits de la nouvelle marque, lors de la présentation. Pocophone ne le cache pas : la filiale s’appuiera sur le savoir-faire, les fournisseurs et le réseau de distribution de sa maison mère Xiaomi. Et quand on voit la vitesse à laquelle cette dernière cavale, Pocophone a de quoi faire tomber rapidement la concurrence.


La vitesse, c’est d’ailleurs le crédo de ce Pocophone F1. Le smartphone embarque le processeur Qualcomm Snapdragon 845, l'un des plus puissants du marché, auquel il associe une mémoire vive (RAM) de 6 Go pour pouvoir tourner de manière ultra-fluide. Le stockage disponible sera de 64 ou 128 Go avec la possibilité d’ajouter une carte SD et jusqu’à 256 Go supplémentaires. Il est équipé d'une batterie de 4.000 mAh avec charge rapide via le port USB-Type C pour assurer quelques heures, voire jours, d'autonomie. Et pour éviter la surchauffe, le Pocophone F1 dispose de la technologie de refroidissement LiquidCool qui permet de maintenir les performances et d’évacuer la chaleur plus facilement à travers l’appareil. Le logiciel du smartphone lui permet également de lancer plus rapidement une large sélection d’applications fréquemment utilisées et de concentrer l’ensemble de la mémoire et du débit prioritairement à l’appli en cours d’utilisation.

En haut de son écran Full HD+ de 6,18 pouces orné à son sommet de la désormais incontournable encoche "iPhone X", le smartphone propose notamment la reconnaissance faciale par infrarouge (avec un illuminateur pour déverrouiller aisément même en basse luminosité) et un capteur photo de 20 Mpx avec la technologie Super Pixel qui améliore les rendus et la netteté du cliché. A l'arrière, on trouve une double lentille verticale de 12 Mpx (autofocus Dual Pixel) et 5 Mpx. L’ensemble bénéficie de l’intelligence artificielle intégrée au processeur. Le Pocophone F1 est ainsi capable de traiter l’arrière-plan de la photo (en cas de portrait, il propose la silhouette ou le contre-jour), mais aussi d'effectuer automatiquement les réglages du cliché en passe d'être pris en reconnaissant 25 scènes différentes (animaux, paysage, plante, sport, etc.).

Un design faiblard, mais un tueur de concurrence

Niveau design, en revanche, il fait quelques concessions par rapport aux habitudes de Xiaomi. Pas de nouveauté ou de signe distinctif. L’encoche et le positionnement du double capteur photo verticalement au milieu du dos de l’appareil, surmontant le lecteur d’empreinte digitale, rappellent visuellement le OnePlus 6. Mais sans l’écran OLED, car il faut bien faire des économies quelque part. Mais le Pocophone F1 ne vise pas tout à fait la même cible. "Les gens veulent un smartphone qui a de l’allure, mais pas forcément un qui ait le dos en verre. La majorité met une coque donc cela ne sert à rien et cela ne se verra pas", souligne Jai Mani. Le Pocophone F1 présente donc un châssis en polycarbonate, bien loin des canons de beauté du moment. C’est moins beau qu’un appareil en verre, mais cela s’avère souvent plus solide… La prise Jack a été conservée pour les écouteurs.


Même s’il ne mise pas sur l’originalité de son design, le Pocophone F1 a cependant plus que des armes à faire valoir en termes de puissance et d’autonomie. Il rappelle grandement le OnePlus 6 qui était présenté comme le tueur annoncé du très haut de gamme à plus de 750 € alors qu’il dépassait à peine les 500 €. Le Pocophone F1 sera, lui, vendu à partir de 329 € (359 € et une offre de remise de 30 € au lancement). Un rapport qualité-prix impressionnant et une nouvelle flèche décochée par Xiaomi pour éliminer la concurrence sur le segment. A commencer par Samsung dont les smartphones de milieu de gamme (Galaxy A) commencent à avoir de plus en plus de mal à lutter avec des spécificités bien loin de celles des nouveaux acteurs.

Prix : 359 € pour le modèle en 64 Go, 399 € pour le modèle 128 Go (offre de remboursement de 30 € au lancement) – Disponible en bleu et noir le 30 août.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter