Pokémon GO : 80 nouvelles créatures de "deuxième génération" débarquent, chasse géante dans les centres commerciaux

POKEMON GO - Le jeu phénomène de l'été 2016 a déployé sa mise à jour la plus attendue depuis son lancement, il y a sept mois. Plus de 80 nouvelles créatures font leur apparition. De quoi pousser les joueurs qui pensaient avoir le fait le tour du jeu à relancer la chasse.

Pokémon GO a connu un énorme succès l’été dernier, battant tous les records établis dans le monde des jeux sur smartphone. Avant de voir sa popularité progressivement décroître. Sept mois après sa sortie, l’application aux 500 millions de téléchargement a déployé sa plus importante mise à jour ce vendredi 17 février : pas moins de 80 nouvelles créatures (en plus des 145 disponibles initialement), à capturer dans le monde réel avec son téléphone à la main, rejoignent le bestiaire de Pokémon Go. 


Ces nouvelles créatures sont issues de la "deuxième génération" de Pokémon, parmi les cent apparues initialement dans les jeux Pokémon or et argent, sortis en Europe en 2001. Jusqu’à présent, Pokémon Go ne proposait pour l’essentiel que des créatures tirées de Pokémon rouge et bleu, les premiers jeux de la série, lancés en 1999 en Europe. La mise à jour promet d’autres nouveautés comme la différenciation mâle-femelle, de nouvelles baies, une personnalisation plus poussée de son avatar, qui s’accompagne d’une petite refonte de l’interface de jeu.

19 centres commerciaux partenaires dans l'Hexagone

Une cure de jouvence qui pourrait bien pousser  une partie des joueurs qui pensaient avoir fait le tour du jeu à relancer l’application. En tout cas, les serveurs de Pokémon Go étaient encore saturés, voire inaccessibles, ce samedi 18 février dans la matinée. Actuellement, Pokémon Go est la 11e application la plus rentable sur le Play Store d’Android, seulement 18e sur l’AppStore d’Apple. Pour relancer la machine, la société Niantic, qui édite le jeu, a signé en janvier dernier un partenariat avec plusieurs centres commerciaux du groupe Unibail-Rodamco, répartis dans toute la France.

Ce samedi 18 février, plusieurs milliers de "dresseurs" survoltés étaient donc attendus pour participer à des concours consistant à trouver des créatures dans 19 centres commerciaux partenaires de l'Hexagone. Les utilisateurs étaient invités à poster des captures d'écran de leurs prises. A Paris, Lille ou encore à Lyon, de longues files d'attente interminables se sont formés autour des stands dédiés à l'événement. Une manière habile de profiter du phénomène Pokémon GO dans le but d'attirer encore plus de monde en magasin. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La folie Pokémon Go

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter