Pour combattre son addiction à Internet, il se coupe la main

Pour combattre son addiction à Internet, il se coupe la main

DirectLCI
ADDICTION - Accro au Net, un adolescent chinois de 19 ans a pris une décision radicale : il s'est tranché la main. Heureusement, admis en urgence dans un hôpital, les médecins ont été à même de lui rattacher son membre.

Certains sont prêts à tout pour combattre leur addiction. C'est le cas de "Little Wang", un adolescent chinois de 19 ans, accro à Internet, comme bon nombre de jeunes dans son pays. Pour calmer ses pulsions irrépressibles de surf en ligne, le jeune homme, originaire de la ville de Nantong dans la province de Jiangsu (sur la côte, non loin de Shanghai), a pris une décision extrême : il s'est tranché la main, rapporte  The Telegraph .

Avant de commettre son geste, il a laissé une note à sa mère ("Je pars à l'hôpital, ne t'inquiète pas. Je reviens dans la soirée"). Le jeune homme a emporté un couteau de cuisine avant de sortir de chez lui. A l'abri des regards, il s'est assis sur un banc et a tranché sa main gauche au niveau du poignet avant de protéger le moignon, laissant le membre au sol. Il a ensuite pris un taxi pour les urgences de l'hôpital.

La main du jeune homme a pu être recousue à temps

Sur place, les médecins ont alerté la police qui, après avoir interrogé l'adolescent, a réussi à localiser le lieu où il s'était tranché la main et à la récupérer rapidement. Une opération rapide a permis de remettre la main en place mais les chirurgiens ne savent pas encore si "Little Wang" pourra recouvrer l'usage complet de son membre. Un des professeurs du jeune homme estime que son usage immodéré d'Internet a rendu l'adolescent particulièrement "impulsif".

L'addiction au Net - et plus particulièrement aux jeux en ligne - est un vrai problème en Chine, pays qui compte le plus grand nombre d'internautes au monde (632 millions en juillet 2014). Là-bas, le gouvernement estime que 10 % des mineurs qui surfent en ligne (environ 24 millions d'ados) sont accros. Les symptômes de cette addiction vont de quelques cours séchés à l'école à des cas extrêmes d'adolescents qui ne quittent plus leur chambre et ne font que deux choses : dormir et jouer en ligne. Des camps de redressement pour ces jeunes accros commencent à fleurir un peu partout en Chine, dans le but de les rééduquer… souvent par la manière forte. Pour "Little Wang", le voilà revenu à zéro.

EN SAVOIR +
>> 
Lunettes connectées : un premier cas d'addiction aux Google Glass
>> 
Luc-sur-Orbieu (Aude) : un père tue son fils parce qu'il est accro aux jeux sur Internet
>> 
Les 13-24 ans préfèrent leur mobile à la télé

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter