Qu’est-ce que "Bodyguard", l’appli qui protège Bilal Hassani des commentaires haineux ?

High-tech

BOUCLIER – Depuis sa victoire dans l’émission "Destination Eurovision", Bilal Hassani est victime d’un déferlement de haine et de commentaires injurieux sur les réseaux sociaux. Le gouvernement a même pris les choses en main et va recevoir les avocats du jeune chanteur. De son côté, le Youtubeur se dit en partie apaisé par l’utilisation d’une application baptisée Bodyguard. LCI vous la présente.

Non, Bilal Hassani n’a pas embauché Kevin Costner (pour les plus âgés) ou Richard Madden (pour les fans de Netflix) pour le protéger. Le fameux "Bodyguard" dont le jeune chanteur a évoqué le soutien cette semaine dans l’émission "Quotidien" est bien plus spécial que cela.

Depuis sa victoire samedi dernier dans "Destination Eurovision", le jeune homme de 19 ans doit en effet faire face, non pas à des fans hystériques, mais à un déferlement de haine et d’insultes sur les réseaux sociaux. Son look transgenre, son homosexualité assumée et sa chanson Roi, qui prône la tolérance, ne semblent pas répondre pour beaucoup à l’image idéale du candidat au célèbre concours de la chanson. Alors, les injures pleuvent. Mais Bilal Hassani a trouvé –en partie- la parade grâce à une application mobile.

Lire aussi

"C'est génial ! Ça fait du nettoyage sur Twitter et sur Youtube. Je les remercie énormément car ils font un travail de filtrage et de modération, qui est super bon. Ils essayent d'effacer plein de haine, y a plein de trucs qui passent à la trappe, des trucs bien odieux, ça c'est super cool", a notamment expliqué le chanteur au sujet de l'appli Bodyguard  sur le plateau de "Quotidien". 

Selon le créateur de Bodyguard, Bilal Hassani est l’un des 16.000 Youtubeurs à avoir opté pour ce mode de modération. Mais cela n'a pas empêché le chanteur de porter plainte en parallèle "parce que ça allait très loin."

Capable de traquer l’insulte sous toutes ses formes

C’est pour venir en aide aux internautes insultés, et notamment les Youtubeurs, que Charles Cohen a l’idée, en 2017, de Bodyguard. "À force de lire des articles sur le harcèlement en ligne, j'ai voulu faire quelque chose", expliquait le Niçois au Figaro en février 2018. Le jeune étudiant en informatique lâche ses études pour se consacrer à son projet. Il va passer six mois à entraîner son intelligence artificielle pour qu’elle ne se contente pas seulement de décrypter les mots, mais qu’elle en comprenne également le sens des phrases, soit capable de différencier sa modération si l’utilisateur est un homme ou une femme. Elle emmagasine plus de 60 millions de formulations d’insultes. 

"Bodyguard protège en temps réel vos comptes YouTube ou Twitter des commentaires haineux", indique l’appli, qui travaille en arrière-plan en permanence pour modérer les messages. Et son inventeur estime que la marge d’erreur est tombée à 2% de faux-positifs. 

Bodyguard est très simple d'utilisation. Après son téléchargement, il suffit de se connecter avec son compte Twitter ou YouTube pour "faire le ménage" et retrouver un peu de sérénité. L’appli analyse en temps réel le contenu des messages (mots, sens, emoji, etc.) et juge ce qui est offensant ou non. L’IA a été entraînée à repérer toute sorte de langage (argot, SMS, verlan, anglais, fautes d’orthographe, etc.). Elle ne supprimera pas de YouTube ou Twitter les commentaires sous les vidéos ou les réponses aux tweets, mais bloque les utilisateurs si besoin. L’appli fait alors tout simplement disparaître de votre vision les messages injurieux et haineux à votre encontre ou celle de vos proches. Les autres utilisateurs peuvent, en revanche, toujours voir les publications.

A noter que les messages jugés insultant qui émaneraient de gens que vous suivez ne seront pas supprimés car Bodyguard a noté une relation entre vous et la personne qui vous mentionne. Cela pourrait donc s’apparenter à une blague… Il est possible à tout moment de débloquer les commentaires ou les personnes.

En vidéo

Qui est Bilal Hassani, le représentant de la France à l'Eurovision ?

Prix : gratuite – Disponible sur iOS et Android

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter