Quand Google Docs devient un... "chat" discret pour les ados pendant les cours

High-tech
DirectLCI
SCRED - Quand le smartphone est interdit, à la maison ou à l'école, quand les réseaux sociaux sont bloqués, il reste toujours un moyen pour les ados de continuer à papoter, en toute discrétion. Vous ne verrez plus jamais Google Docs de la même façon.

Les petites notes sur un papier plié en quatre, échangées subrepticement quand le prof a le dos tourné, c'est terminé. Pour autant, ceux qui croyaient que les smartphones au fond du cartable et les réseaux sociaux bloqués sur le wifi de l'école suffiraient à empêcher les ados de "chatter" se mettent le doigt dans l'oeil. La solution existe, et nos ados l'ont trouvée.


Cette solution, c'est Google Docs, l'application web qui permet d'utiliser un traitement de texte complet directement dans son navigateur. C'est le site américain The Atlantic qui expose la combine dans une enquête surprenante. Il y explique comment la suite bureautique de Google est devenue, pour la jeune génération, une réponse au filtrage et aux smartphones interdits, et surtout une réponse imparable.

Indétectable pour les parents et pour les profs

Imparable, car elle fonctionne partout, sur des apps mobiles, mais surtout dans n'importe quel navigateur web. Et si le réseau de l'école bloque Facebook, Twitter ou Snapchat, impossible de bloquer les connexions vers Google, ce qui reviendrait à interdire Gmail aux profs et surtout à fermer la porte aux Google Apps que les établissements utilisent bien souvent. Mieux encore, nombre d'entre eux -au moins aux États-Unis- se sont équipés de Chromebooks, ces petits PC portables simples et à bas prix où tout se passe dans le navigateur et dans les applications Google. 

En pratique, c'est très simple : créez un document, invitez vos amis à y accéder par leur adresse e-mail et vous pourrez ouvrir une fenêtre de "chat", sensée faciliter collaboration et commentaires. Comme l'explique l'article, au premier coup d'oeil, la discussion en marge du document pourrait ressembler à de la prise de notes, une fenêtre que l'élève peut faire disparaître, d'un seul clic. Certains profs ayant découvert le pot aux roses ont depuis appris à désactiver cette fonction. Mais peu importe, on peut aussi utiliser le document proprement dit pour continuer à papoter, comme sur une page où l'on écrirait à plusieurs, en temps réel.


Dans les deux cas, il faudrait avoir le nez sur l'écran du PC portable pour comprendre que l'élève concentré sur son écran n'est pas en train de prendre des notes ou de rédiger un devoir, mais juste de continuer la conversation débutée avant de rentrer en classe. Idem à la maison : comment douter du sérieux de votre ado, l'air tellement pris par la rédaction de ses devoirs. 

En vidéo

VIDÉO - Il était une fois Google

...et chez Microsoft aussi

Si Google Docs semble être le moyen préféré de chatter discrètement à l'école, il n'est pas le seul. Si vous pensez que vos élèves (ou que votre ado à vous à la maison) n'est pas concerné car son école a préféré la suite Office 365 de Microsoft aux outils de Google, détrompez-vous, les outils de Microsoft offrent exactement les mêmes fonctions de bavardage collaboratif. Imparable, vous dit-on...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter