Qui est Oculus VR, la start-up de réalité virtuelle rachetée par Facebook ?

Qui est Oculus VR, la start-up de réalité virtuelle rachetée par Facebook ?

High-tech
DirectLCI
SUCCESS-STORY – La société a à peine deux ans et vient d'être acquise par Facebook pour deux milliards de dollars. Dédiés à la réalité virtuelle, ses produits ne sont pas encore commercialisés auprès du grand public, mais séduisent déjà certains professionnels et artistes.

Il a seulement 21 ans et le voilà multimillionnaire. Né en 1993, Palmer Luckey est à l'origine d' Oculus VR, la société qui vient d'être rachetée par Facebook pour 2 milliards de dollars . Son projet, il le lance en 2012 via Kickstarter. Grâce à la plateforme de crowdfunding, près de 10 000 personnes investissent à hauteur de 2,5 millions de dollars. Il en espérait à peine 250 000.

Oculus avait ensuite levé plus de 90 millions de dollars auprès d'investisseurs, dont 75 millions en décembre. Une partie avait d'ailleurs été apportée par le fonds de capital-risque Andreessen Horowitz, bien connu dans le milieu technologique. Des sommes astronomiques, mais insuffisantes pour rivaliser avec la concurrence. C'est notamment le cas avec Sony et son projet Morpheus, un casque du même genre dédié à la PlayStation 4. Approchée il y a trois mois, la start-up avait rejeté une première fois les avances de Facebook, avant donc de finalement céder.

Quand le cerveau est trompé

Depuis sa création, la société s'est concentrée sur son premier modèle, l'Oculus Rift. Ce casque plonge l'utilisateur dans un environnement immersif entièrement en 3D. “Votre cerveau peut être trompé. Vous pensez que vous êtes là. Quand vous tombez dans le vide, à mesure que le sol se rapproche, vous commencez à ressentir la panique", explique Palmer Luckey.

Mais le jeu vidéo n'est déjà plus le seul usage du casque. Un programme développé par des chercheurs de l’université de Californie du sud concerne le traitement des troubles de stress post-traumatique. Il permet par exemple de replonger les anciens soldats dans des conditions de combat.

Dans l'industrie ou l'art

Ford utilise également la réalité virtuelle pour concevoir et tester l’habitacle de ses voitures. Une manière plus rapide et économe que des tests en grandeur nature. Des compagnies pétrolières et gazières forment quant à elles leurs employés sur les questions de sécurité, tout comme le groupe de défense Lockheed Martin.

Outre ces utilisations très pratiques, certains utilisent aussi le casque à des fins plus artistiques et expérimentales. Comme en témoigne cette "Machine à être quelqu'un d'autre". Où l'homme se voit avec un corps de femme et inversement. Des usages très particuliers qui devront désormais être déclinés pour le grand public utilisateur de Facebook.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter