Qui est Patrick Drahi, propriétaire de Numericable ?

Qui est Patrick Drahi, propriétaire de Numericable ?

DirectLCI
PORTRAIT – Plutôt méconnu des Français, le chef d'entreprise est pourtant l'une des plus importantes fortunes de l'Hexagone. Il sera vraisemblablement le prochain propriétaire de SFR.

Il était l'outsider, il se retrouve désormais sous le feu des projecteurs. Patrick Drahi, 50 ans, a ravi SFR au nez et à la barbe de Martin Bouygues . Depuis plusieurs jours, le grand patron d'Altice n'a eu d'autre choix que de s'exposer pour défendre son projet.

Ce natif de Casablanca (Maroc) est arrivé en France en 1978 à Montpellier, avec ses parents tous deux professeurs de mathématiques. Il en aura sûrement hérité le goût des chiffres, le menant ainsi vers X-Telecom. Une voie royale pour la suite de ses activités.

Quatorzième fortune française

Au début des années 2000 il rachète ainsi plusieurs câblo-opérateurs régionaux : France Télécom Câble, Est Vidéo, TDF Câble, NC Numericable ou encore Noos. En les restructurant et en s'endettant de manière importante (l'ensemble des rachats lui coûtera plus de 2 milliards d'euros), il parvient à consolider le secteur en rassemblant 99 % du câble français en quatre ans. 

C'est à nouveau cette stratégie qu'il applique pour le rachat de SFR. Son LBO (leverage buy-out) lui permet d'acquérir l'opérateur en s'endettant à nouveau considérablement de plus de 10 milliards d'euros. Cela lui a pourtant toujours porté chance, Patrick Drahi est en effet à la tête d'une fortune estimée par le magazine américain Forbes à 6,3 milliards de dollars. Ce qui le place au 14e rang des personnes les plus riches de France, juste derrière Vincent Bolloré et devant les frères Bouygues (17e).

Présent dans plusieurs pays

Cette fortune, il l'a bâtie en développant le câble dans une multitude de pays : Belgique (Coditel), Portugal (Cabovisao), Israël (15 % des parts de Hot pour 70 millions d'euros) ou encore en République dominicaine où il vient de racheter la filiale d'Orange pour 1,1 milliard d'euros.

Résidant désormais entre Genève et Tel-Aviv, il a choisi de coter sa holding Altice au Luxembourg. C'est par son intermédiaire qu'il possède 40 % de Numericable en France. "Je n'ai pas prévu de faire rentrer ma famille en France", expliquait-il pourtant ce lundi matin lors d'une conférence de presse. Et d'ajouter : "Je vais déjà investir 3 milliards d'euros en France, c'est un rapatriement massif, si tous les investisseurs qui investissent en France rapatrient leurs capitaux en France, je fais pareil qu'eux, demain matin". Décrit comme secret et au tempérament méditerranéen, il s'attaque désormais à SFR, son plus gros coup à ce jour. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter