Résultats financiers : Facebook fait mieux que prévu

Résultats financiers : Facebook fait mieux que prévu

DirectLCI
CROISSANCE – Tout va bien pour le réseau social qui enchaîne les bonnes performances. Durant son dernier trimestre fiscal en date, Facebook a généré un chiffre d'affaires de 2,5 milliards de dollars, faisant mieux que les prévisions.

Comme Apple , Facebook fait mieux que prévu. Le réseau social a annoncé mercredi un bénéfice net trimestriel presque triplé, à 642 millions de dollars. Surtout, il enregistre un bond de 72 % sur un an pour son chiffre d'affaires, à 2,5 milliards de dollars. Pour ses seules recettes publicitaires, la hausse est même de 82 %.

"C'est notre plus forte croissance publicitaire en près de trois ans", a souligné la directrice d'exploitation, Sheryl Sandberg. Sur les 2,27 milliards de dollars de recettes publicitaires encaissées au premier trimestre, 59 % provenaient d'accès mobiles au réseau, une part en constante augmentation (elle était de 53 % au dernier trimestre 2013 et de 30 % il y a un an).

Instagram et WhatsApp, relais de croissance

Facebook compte désormais plus d'un milliard d'utilisateurs mobiles, soit une grande majorité de ses membres dont le nombre et l'engagement continuent globalement d'augmenter, "à notre grande surprise, et joie", a relevé le PDG Mark Zuckerberg : Facebook revendiquait fin mars 1,28 milliard d'utilisateurs mensuels, contre 1,23 milliard trois mois plus tôt. 62,7 % d'entre eux se connectent tous les jours, là aussi une amélioration comparée au trimestre précédent où la part était de 61,5 %.

Dans un futur proche, Facebook espère également tirer des revenus importants d'Instagram et de WhatsApp. Deux réseaux sociaux rachetés, mais dont les modèles économiques sont encore à inventer. S'y ajoutent quelques "paris à long terme sur l'avenir", selon les mots de Mark Zuckerberg, comme l'acquisition à 2 milliards de dollars du spécialiste de la réalité virtuelle Oculus VR autorisée mardi par le gendarme américain de la concurrence (FTC).

Enfin, Facebook cherche aussi à mieux personnaliser ses publicités. Sheryl Sandberg n'a pas exclu d'utiliser à cet usage les informations récoltées avec certains services. Ce pourrait être le cas de celui présenté récemment, utilisant la géolocalisation pour alerter les utilisateurs quand certains amis se trouvent à proximité. Il va devenir de plus en plus difficile de cacher des choses à Facebook.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter