Retour à la normale dans la Station spatiale internationale après une fausse alerte au gaz toxique

High-tech
ESPACE – Certains astronautes avaient dû évacuer une partie de la station après le déclenchement d'une alarme signalant une fuite d'ammoniac. Ils ont finalement pu regagner leur quartier, la fausse alerte s'étant déclenchée suite à un problème informatique.

Les astronautes peuvent rentrer chez eux. Après la fuite potentielle d'ammoniac survenue le 14 février dans la Station spatiale internationale (ISS) , ils ont pu réintégrer le module américain dans la journée. Ils s'étaient alors réfugiés dans le segment russe de l'avant-poste orbital.

Portant des masques à oxygène à titre de précaution, ils ont ouvert le sas étanche séparant la partie russe et américaine de la Station un peu après 20 heures (heure de Greenwich), soit plus de dix heures après le déclenchement d'une alarme qui aurait pu signaler la présence d'ammoniac, un gaz toxique. "Il n'y a aucune trace d'ammoniac", a indiqué le commentateur de la télévision de la Nasa Rob Navias précisant que "les membres de l'équipage avaient retiré leur masque et vaquaient normalement à leurs occupations."

L'équipage n'a pas été en danger

Ce mercredi ils prévoyaient de décharger la capsule Dragon de la société SpaceX qui s'est amarrée à l'ISS lundi pour livrer 2,2 tonnes de fret dont des provisions pour l'équipage et des matériels d'expériences scientifiques. Le commandant de la Station, l'Américain Butch Wilmore, son compatriote Terry Virts et l'astronaute italienne Samantha Cristoforetti de l'Agence spatiale européenne avaient évacué le segment américain vers 9 heures suite au déclenchement de l'alarme.

L'analyse de ces fausses alarmes a montré, comme l'avaient rapidement suspecté les ingénieurs à Houston, qu'elles ont résulté d'une anomalie dans un programme informatique. Le responsable de l'ISS à Houston, Mike Suffredini, a souligné que "l'équipage n'a été à aucun moment en danger". Depuis l'arrêt des navettes spatiales américaines en juillet 2012, les Etats-Unis dépendent exclusivement des vaisseaux russes Soyouz pour transporter les astronautes à l'ISS et les évacuer en cas de problème sérieux dans l'ISS.

EN SAVOIR +
- ISS : une possible fuite de gaz oblige à évacuer une partie de la station spatiale
La Nasa envoie par mail à la station ISS une manivelle à imprimer en 3D
- Sublime : une aurore boréale filmée depuis la station spatiale internationale

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter