Vous lui offrez un jeu vidéo ou une console pour Noël ? Comment bien gérer le sujet sans stress ni crise

Le jeu vidéo devient un loisir familial
High-tech

DÉCRYPTAGE - Le jeu vidéo figure parmi les cadeaux les plus prisés par les plus jeunes pour Noël. Au grand dam souvent des parents, réservés, voire démunis, face à cette pratique qui peut les dépasser. Comment bien gérer cette demande et l’entrée des consoles dans les foyers ? Une psychologue vous distille quelques précieux conseils pour bien gérer la situation.

Sur la liste de cadeaux, une console Nintendo Switch, PlayStation 4 ou Xbox One X sont souvent parmi les demandes. Oun bien un jeu tels que le dernier Red Dead Redemption II, Assassin’s Creed, FIFA ou Mario Kart. Le jeu vidéo est en effet devenu le loisir numéro un de la jeune génération. Difficile donc pour les parents d’en faire abstraction. 

Bon nombre d'entre eux restent cependant réfractaires à l’idée de faire entrer le jeu vidéo sous toutes ses formes dans le foyer. Et les raisons sont multiples. "Le jeu vidéo cumule beaucoup d’inquiétudes pour les parents : isolement de l’enfant qui joue dans sa chambre, peur que cela le rende violent ou addict, méconnaissance des mécaniques de jeu", explique à LCI la psychologue Vanessa Lalo. "Faute de repères et d'explications, les parents n'ont souvent que deux types de réaction : l'interdiction absolue ou le laxisme total", déplore cette spécialiste des jeux vidéo et de la pratique numérique.

Lire aussi

52% des foyers possèdent une console

Pourtant, le jeu vidéo s'implante petit à petit. Selon une récente étude du CNC, 52,9% des foyers français possédaient, en 2018, au moins une console de jeux vidéo de salon ou portable. "Cela fait partie du quotidien des enfants du XXIe siècle. Il faut en tenir compte", souligne Vanessa Lalo, plaidant pour "de l’écoute et de la bienveillance afin d'éviter de passer à côté de 25 à 50% de la vie de son enfant".

Et une étude Opinium pour Microsoft montre que la pratique devient familiale. 75% des  parents interrogés estiment ainsi que c’est un loisir à partager et 65% déclarent jouer entre parents et enfants près de deux fois par semaine, tous types de support confondus, de la console au téléphone mobile. Bien plus que pour le sport ou les jeux de société. Mais beaucoup ne savent souvent pas par où commencer pour aborder le sujet.

Les 6 conseils de Vanessa Lalo

> Ne pas brandir le message "la lecture plutôt que le jeu vidéo"

Il est important de prendre conscience que l’on vit dans un monde numérique. Le jeu vidéo est désormais un loisir comme un autre, auquel il suffit de s'intéresser le plus simplement du monde. La complémentarité est importante. Le jeu vidéo ne doit pas venir à la maison au détriment d’autres activités (sport, lecture, jeux de société, etc.) et inversement. 

 

> Chercher à s’informer

Effectuer des recherches sur Google avec le titre d’un jeu en mot-clé est souvent une mauvaise idée car les contenus négatifs -pas forcément explicatifs- vont remonter en premier. A l'inverse, il faut mieux réaliser les recherches sur Twitch ou YouTube pour avoir des expériences de joueur en action et mieux cerner les choses et les enjeux. Vous saurez ainsi trouver la meilleure réponse et y répondre.

 > S’intéresser à la pratique de son enfant

Les parents non gamers ont souvent l’impression d'être dépassés par la technicité de l’enfant. Or celui-ci ne doit pas être un référent technologique. Les parents ont, eux-aussi, un esprit critique. C'est donc à eux de savoir ce que leur enfant possède entre les mains. N’hésitez pas à prendre la manette pour jouer avec lui, à l'accompagner à des événements s'il est motivé. Enthousiasme et partage peuvent dédramatiser l'approche d'un côté comme de l'autre. Selon l'étude Opinium, 69% des parents sondés pensent ainsi que cela les aide à mieux comprendre leurs enfants et, pour 74%, que cela renforce le lien parents/enfants.

>  Instaurer un dialogue

Demandez à votre enfant de vous montrer son jeu pour avoir un support de discussion. Regardez des vidéos ensemble. Jouez aussi les crédules pour le laisser vous expliquer et raconter son expérience. L’enfant sera fier de transmettre les informations et vous serez sans doute rassuré sur sa vision des choses. Mais il faut aussi lui apprendre à être pédagogue. Les enfants manquent souvent de patience, vont utiliser des acronymes ou des anglicismes. Apprenez-leur ainsi à vulgariser.

 

 > Eviter les crises et fixer des règles

Il est important que les enfants comprennent ce que vous attendez d’eux concernant leur activité, notamment en ligne. Faites un pacte de confiance ensemble pour définir combien de temps ils peuvent y jouer, combien ils peuvent dépenser, les jeux auxquels ils peuvent jouer. Cela les responsabilise aussi dans leur pratique. Si l’attitude de l’enfant est démesurée, vous allez vite le voir et pouvoir le raisonner. Fixez les règles ensemble pour éviter les situations de crise. 

 

>  Valoriser sa pratique

Nous avons tendance à dévaloriser un loisir auquel l'enfant consacre beaucoup de temps et dans lequel, parfois, il excelle alors qu'on ne le ferait pas s'il jouait au football. S'il est fier de ce qu'il fait avec son jeu, il va avoir envie d'en faire des vidéos, communiquer sur des forums, partager des connaissances et des stratégies avec d’autres. Il développe ainsi des valeurs cognitives et sociales importantes. Un enfant a juste besoin d'être félicité, encouragé et que sa technicité soit valorisée. Lui dire ce qu’il fait de bien permet aussi de le protéger parfois de choses qu’il ferait moins bien.

En vidéo

Comment configurer le contrôle parental sur les consoles de jeux vidéo

Des aides pour mieux informer les parents

Pour vous renseigner et en apprendre un peu plus sur le jeu vidéo, obtenir des conseils pratiques et des adresses, le site PedaGoJeux regorge d’informations pour accompagner les parents comme les enfants. Le SELL, qui représente les éditeurs de jeux vidéo en France, a également lancé une vaste campagne de sensibilisation sur les règles simples à appliquer pour une pratique sereine du jeu vidéo au sein du foyer.

 Sachez également que pour savoir comment choisir un jeu pour son enfant, il existe aussi la norme européenne PEGI (3, 7, 12, 16, 18) qui catégorise un titre selon plusieurs critères et explique pourquoi il est adapté à telle catégorie d’âge. Les fabricants de consoles Sony PlayStation et Microsoft Xbox ont également mis en place des systèmes de contrôle parental facilement accessibles pour vous aider à configurer les appareils et accompagner ainsi la pratique des enfants. Cela vous permet de garder un œil sur le temps d’écran, les achats autorisés, leurs activités en ligne et les jeux auxquels ils peuvent accéder.

-    Astuce Geek : comment bien paramétrer le contrôle parental sur Xbox et PC

-    Astuce Geek : comment bien paramétrer le contrôle parental sur PS4

Nos recommandations de jeux vidéo à faire en famille

Overcooked 2 : coopérez jusqu'à quatre joueurs pour honorer les commandes des clients. Mais attention aux embûches et au timing pour réussir vos burgers, pizzas et autres soupes. Un jeu qui nécessite de l'entraide et de la collaboration. (Disponible sur PS4, Xbox One, Nintendo Switch, PC et Mac).

RingFit Adventure : du fitness en famille ! Le nouveau jeu de Nintendo permet de faire du sport à l'aide de l'arceau fourni et de manière totalement ludique, comme si vous étiez plongé dans un jeu de rôle. Il est possible de s'affronter tout au long de la soixantaine d'exercices proposés, des mini-jeux compétitifs et même de concevoir son propre programme d'entraînement. Pour jouer à plusieurs face à l'écran. (Disponible exclusivement sur Nintendo Switch).

Toute l'info sur

Tout pour briller à Noël

- Just Dance 2020 : ça va suer dans les salons avec le nouvel opus du jeu de danse. A vous les chorégraphies en solo ou à plusieurs (jusqu'à 6 sur la console ou en multi en ligne), les défis en rythme et en couleurs. Et même sur la dernière chanson entêtante de La Reine des Neiges II ou le tube de Billie Eilish, la nouvelle idole des ados. Pour la dextérité et le fun. (Disponible sur PS4, Xbox One, Nintendo Switch et Stadia).

- Mario Kart 8 Deluxe : on ne présente plus le grand classique du jeu de courses familial. Vous vous affrontez sur les circuits les plus célèbres de la franchise. Vous pourrez y jouer jusqu'à 4 personnes en local et 12 en ligne, mais uniquement sur Nintendo Switch. Et si vous n'avez pas de Nintendo Switch, Crash Team Racing : Nitro-Fueled reprend les mêmes principes de courses compétitives à plusieurs et est également disponible sur PS4 et Xbox One.

- Les jeux de plateau en version jeux vidéo : le Monopoly, le Trivial Pursuit et bien d'autres encore ont fait leur apparition sur console. Une façon de réconcilier les enfants avec les jeux de plateau et les parents avec les jeux vidéo. Et avec les mêmes vertus que d'antan !

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : une deuxième vague "pire que la première" ?

CARTE - Voici la liste des 54 départements désormais sous couvre-feu

Passage à l'heure d'hiver : est-ce vraiment la dernière fois ?

Débat Trump/Biden : "C’est incroyable de voir des visions aussi radicalement opposées s’exprimer aussi calmement"

EN DIRECT - Covid-19 : le couvre-feu désormais élargi à 54 départements

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent