REVIVEZ - Salon CES de l'électronique de Las Vegas : des voitures électriques en autopartage façon chenille

Kiwee, le projet d'autopartage de véhicules électriques qui peuvent s'emboîter
High-tech

SUR PLACE – 8K, 5G, maison connectée, voiture autonome, intelligence artificielle… Les amateurs de high-tech ont eu les yeux tournés vers Las Vegas où se tenait cette semaine le Consumer Electronics Show (CES). Le CEA a présenté un projet conçu en interne de véhicules électriques en autopartage qui peuvent s'emboîter pour circuler ou se recharger.

Comme chaque mois de janvier, l’année high-tech débute au Consumer Electronics Show (CES), le salon de l'électronique grand public, qui se tient du 7 au 10 janvier à Las Vegas. C’est là que les plus grands constructeurs viennent dévoiler leurs nouveautés, mais aussi jeter les bases de leur futur bien souvent connecté. Ecrans TV 8K, maisons qui se pilotent à la voix et parfois à l’œil, voiture autonome et divers objets connectés sont donc à l’honneur dans les grands halls qui devraient accueillir plus de 175.000 visiteurs. Ceux-ci devraient également apprécier les vastes étalages d'électroménager, évidemment connecté, qui rivalisent de promesses.

Suivez-nous cette semaine dans les allées du plus grand salon high-tech au monde.

Live

THE END


Le CES de Las Vegas a fermé ses portes vendredi. Rendez-vous l'année prochaine à Las Vegas !

INNOVATIONS TV


Vous le préférez écran large, enroulable ou sans bord votre téléviseur ? Au CES, il y en avait pour tous les goûts.

Salon de l'électronique de Las Vegas : enroulable ou sans bord, la TV du futur se décline jusqu'à un million d'euros

LA VOITURE DU FUTUR

THE END


Le CES de Las Vegas a fermé ses portes vendredi. Rendez-vous l'année prochaine à Las Vegas !

KIWEE, UN PROJET ORIGINAL MADE IN FRANCE


Repenser les transports de demain pour qu'ils soient plus soucieux de l'environnement, plus collectifs et abordables. Quand on parle de la mobilité de demain, l'autopartage vient rapidement à l'esprit comme alternative aux voitures individuelles qui congestionnent les grands centres urbains.


Et c'est logiquement que le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) a conçu en interne un système d’autopartage autour de véhicules électriques compacts disponibles en stations dédiées ou en libre service. Jusque-là, rien d'original. Et pourtant, Kiwee ne se veut pas un service classique.


Chaque véhicule pourra prendre de deux à trois passagers pour de petites liaisons en ville ou juste autour. Il reprend le design d'un caddie de supermarché et c'est ainsi qu'a été pensé son fonctionnement : pouvoir s'emboîter les uns derrière les autres pour former un "train" que ne conduira que le seul chauffeur à l'avant. Les autres seront passagers de cette chenille. Et le système vaut aussi pour la recharge. La borne se trouve sous le premier véhicule et tous les autres à la suite se retrouvent en charge.

TECH SANTÉ

CHANGEMENT


Spécialiste de la maison et venu au CES avec différents produits dont un tableau électrique et une serrure connectée signée Netatmo, Legrand investit désormais l'hôtellerie. Et pas seulement pour équiper les chambres en interrupteurs ou prises connectées. L'entreprise française propose un tableau de contrôle de toutes les interactions possibles dans une chambre (ouverture/fermeture des stores ou rideaux, contrôle des lumières et de la température, Ne pas déranger, demande de services, etc.).


Plusieurs chaînes d'hôtels comme Accor ou Louvre Hôtel ont commencé à s'équiper.

Concept UFO n'a pour le moment aucune date de sortie annoncée ni prix. Dell et Alienware ont expliqué attendre d'écouter les premières réactions.

LA NINTENDO SWITCH PEUT COMMENCER À TREMBLER


Alienware a dévoilé au CES un concept de PC gaming puissant portatif, très inspiré de la console hybride de jeux vidéo. Comme la Switch, Concept UFO peut se brancher à votre téléviseur ou s'emporter partout. Et il promet d'être aussi puissant qu'un véritable ordinateur tournant sous Windows 10.

VOUS NE PRENDREZ PLUS JAMAIS DE DOUCHE FROIDE


L'entreprise bretonne Delta Dore présente au CES un gestionnaire d’eau chaude piloté par l’intelligence artificielle. Baptisé ONSEN, il se compose d'un module à raccorder à son ballon d'eau chaude électrique et d'un second qui s'installe dans la salle de bain. Le premier va ainsi pouvoir piloter votre réserve d'eau chaude, connaître sa capacité, lancer ou stopper la chauffe, et envoyer les informations de disponibilité à son acolyte. Associé à l'application maison, il va se déclencher selon l'utilisateur et ses besoins, mais aussi en fonction de la réserve à disposition.


Dans la salle de bain, le module communique avec les habitants, connaît leurs habitudes de consommation (température souhaitée, quantité d'eau utilisée...). Et l'IA va ainsi gérer l'utilisation de toute la famille, leur signaler le temps restant et la quantité d'eau à disposition, leur indiquer s'ils ont consommé plus qu'à l'accoutumé et même lancer des challenges pour inciter aux économies d'eau et d'énergie.


 Sur l'appli, le tableau de bord répertorie l'utilisation du chauffe-eau par membre de la famille et vous permet ainsi d'ajuster la consommation en fonction de votre budget.


ONSEN devrait être disponible courant 2021 au prix de 339 € le pack.

DES INVENTIONS MADE IN FRANCE


Les Français sont encore plus de 300 à représenter le savoir-faire hexagonal au CES 2020. Et parmi eux, quelques trouvailles qui séduisent les visiteurs par leur innovation.

LA DÉCOUVERTE LA PLUS FLIPPANTE DU CES 2020


Demain, ils seront peut-être les nouveaux acteurs du dernier blockbuster, des présentateurs météo ou bien votre interlocuteur dans un magasin... Ils ont l'air vrai mais ils sont vraiment virtuels. Heureusement !

LA TV BASCULE POUR SÉDUIRE LES FANS DE SNAPCHAT OU ENCORE INSTAGRAM

Salon de l'électronique de Las Vegas : pour séduire les Millennials, la TV passe en... verticale

DES ETRES VIRTUELS PLUS VRAIS QUE NATURE


Si vous avez déjà croisé des humanoïdes dans des jeux vidéo ou des films, voici que la fiction rejoint un peu la réalité...

Salon de l'électronique de Las Vegas : Neon, des êtres humains presque comme les autres (mais bien virtuels !)

DES ETRES VIRTUELS PLUS VRAIS QUE NATURE


Si vous avez déjà croisé des humanoïdes dans des jeux vidéo ou des films, voici que la fiction rejoint un peu la réalité...

Salon de l'électronique de Las Vegas : Neon, des êtres humains presque comme les autres (mais bien virtuels !)

L'an dernier, Twitter avait annoncé durant le CES le lancement de son application de beta-test public. D'ici quelques semaines, les utilisateurs qui participent aux groupes de test verront une nouvelle fonctionnalité s'afficher. Elle fait fonctionner Twitter selon des usages bien spécifiques en permettant à chacun de choisir l'audience qui peut répondre à un message :

- Tout le monde

- Un groupe défini de contacts

- Les personnes mentionnées seulement (façon table-ronde à laquelle assiste le public)

- Juste l'utilisateur (idéal pour les déclarations de personnalités publiques)


Twitter entend ainsi redonner le contrôle à l'utilisateur sans voir ses réponses polluées par des intervenants parfois mal intentionnés.

Responsable des produits, Kayvon Beykpour explique l'importance de tout faire pour renforcer la confiance des utilisateurs en Twitter. Cela passe par une plus grande sécurité, la protection des données, mais aussi l'assurance qu'ils utilisent un réseau où la confidentialité est assurée. "C'est essentiel pour nous et important pour l'industrie. Il faut savoir être honnête et transparent avec les utilisateurs quand on 'merde'. Si vous demandez les données aux utilisateurs, il faut leur expliquer pourquoi et ce qu’ils y gagnent."

TWITTER VEUT ASSAINIR LA CONVERSATION


Le réseau social profite du CES pour dévoiler de nouvelles fonctions pour les utilisateurs.

SAMSUNG PEAUFINE SON OFFRE GAMING


Deux modèles arrivent dans la gamme Odyssey (G7 et G9).

LES ROBOTS À L'HONNEUR CHEZ LG


On connait le fabricant sud-coréen pour ses téléviseurs OLED. LG fait aussi le pari sur l'avenir avec une armée de robots. A l'occasion du CES, la firme a ainsi déployé plusieurs de ses modèles qui peuvent ainsi préparer des aliments, orienter, débarrasser ou encore servir des plats.

Infos précédentes

De son côté, la France, qui figurait ces dernières années parmi les nations les plus représentées, a réduit la voilure cette année. Sa délégation ne devrait donc compter "que" 300 startups et entreprises parmi les 4.500 exposants. Rappelons qu'en 2013,  elles étaient 54, contre plus de 400 l’an dernier. Mais bon nombre n'étaient pas forcément à leur place dans un tel salon de l’innovation, selon beaucoup d'observateurs. 

Le retour à un contingent de représentants français plus réduit se veut le signe d’un accent mis sur la qualité plus que la quantité, promet-on du côté des instances qui encadrent cette French Tech prompte à montrer son savoir-faire. Histoire d'éviter aussi les déconvenues du passé. De la cuvée labellisée French Tech de 2016, 40% des entreprises alors présentes ont mis la clé sous la porte depuis...

Lire aussi

Côté innovation, pas de véritable révolution à attendre cependant à la vue des dernières années, mais plutôt des évolutions  concrètes des nouveautés entrevues ces dernières éditions. L’intelligence artificielle devrait ainsi être déclinée à toutes les sauces, des vêtements qui vous renseignent sur votre santé à l’expérience voyageur en avion en passant par votre quotidien pensé et analysé en permanence. S'y ajoute la montée en puissance des assistants vocaux qui ont envahi chaque espace de la maison pour optimiser votre consommation d’énergie et apporter leur pierre à la responsabilité environnementale.

Grand sujet de 2020, la 5G, et ses promesses de connexion rapide, devrait être aussi sur toutes les lèvres, même si, en termes de téléphonie, il faudra plutôt attendre le rendez-vous de Barcelone en février pour voir à quelle vitesse nos smartphones vont y passer. Mais la 5G sera aussi un atout pour beaucoup, du streaming à la liaison entre les objets. 

Mais l’heure est aussi à la réflexion autour des usages. Une réflexion qui porte notamment sur la responsabilité des géants de la Tech et sur l’utilisation des données personnelles. De nombreuses tables-rondes sont ainsi prévues autour du respect de la vie privée et de la régulation des données récupérées. Des responsables d’Apple -qui n’est pourtant jamais présent sur le salon- et de Facebook viendront partager leur vision sur le sujet.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent