Données personnelles : quel impact va avoir le RGPD sur les produits Apple ?

High-tech
VIE PRIVÉE - Le nouveau règlement sur la protection des données personnelles entre en application ce vendredi 25 mai. Apple s'y était déjà préparé, revendiquant sa différence avec, notamment, un nouveau logo.

Être transparent et complet sur les données personnelles que l’on collecte, exhaustif sur les usages que l’on compte en faire, et demander l’accord explicite de l’utilisateur à chaque nouvelle donnée collectée, voilà en quelques mots résumés la philosophie du RGPD, le Règlement Général sur la Protection des Données, résultat d’une initiative européenne, qui entre en application ce 25 mai 2018. 


Un casse-tête parfois pour toutes les entreprises qui détiennent des données personnelles sur leurs utilisateurs, un enjeu réglementaire mais aussi d’image pour tous les géants du numérique. Mais visiblement pas pour Apple, qui expliquait fin mars que, par essence, la philosophie et le design de ses produits poursuivaient déjà des objectifs communs à ceux du RGPD.

Collecter le moins possible, anonymiser au maximum

Chez Apple, on explique avoir regardé le projet de règlement européen depuis sa première version il y a six ans, mais on considère surtout que la première ligne de protection des données de l'utilisateur consiste à minimiser autant que possible celles qui sont collectées, et les usages qui en sont faits, quitte à dégrader la qualité des données qui seront analysées.


Ne collecter que le strict nécessaire, anonymiser autant que faire se peut les données d’usage qu’Apple stocke et analyse, et n’en faire aucun usage commercial, voilà ce qui fait de la philosophie d’Apple un ethos RGPD-compatible. Dans la pratique, les exemples sont nombreux.


Quand un utilisateur d’Apple Pay fait un achat en magasin et paye avec son smartphone, Apple ne sait rien, ni de ce qu’il a acheté, dans quel magasin, ou même combien il a payé. Les données que Siri stocke pour améliorer sa reconnaissance vocale ne sont pas associées à l’identifiant de l’utilisateur. En contrôlant à la fois le matériel et le logiciel, Apple explique qu'il peut intégrer la protection des données de l'utilisateur dans le design même de ses produits, par exemple en faisant tout son possible pour que vos données n'aient pas à quitter votre appareil. Ainsi, la reconnaissance faciale utilisée sur vos photos pour les regrouper par sujet, par personne, ne se fait pas dans le cloud d’Apple, mais à l’intérieur même du smartphone ou de la tablette, grâce à un composant dédié. 

Un nouveau logo pour aller plus loin

Reste que la RGPD aura quand même des conséquences sur les produits d’Apple. Pour l’occasion, une mise à jour à venir dans les heures qui viennent ajoutera un petit logo, deux petits personnages bleus qui semblent se serrer la main, un pictogramme qui apparaîtra à chaque fois que le système ou qu’une application Apple demandera à l’utilisateur de valider une nouvelle collecte ou un nouvel usage pour ses données personnelles. Surtout, l’utilisateur pourra cliquer sur le logo pour trouver une page de détails complets sur le pourquoi, le comment, et les modalités du traitement de ses données. 


Si Apple - d’ordinaire plutôt discret - communique volontiers sur le sujet, c’est parce qu’il sait qu’il a un avantage sur nombre de ses concurrents, que l’on parle de Google, de Facebook, ou des constructeurs de mobiles sous Android : son modèle économique à lui ne repose pas sur la publicité et le ciblage. De quoi expliquer que Cupertino tire en premier sur le terrain de la communication. Interrogé par nos confrères de The Verge sur l'affaire Facebook/Cambridge Analytica, Tim Cook explique avoir fait des choix différents: "On aurait pu faire des tonnes d'argent si l'on avait fait le choix de monétiser nos utilisateurs." Interrogé pour savoir ce qu'il ferait à la place de Mark Zuckerberg, le patron d'Apple enfonce le clou: "Je ne me serais pas mis dans cette situation."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le RGPD, le plan de l’Europe pour protéger vos données personnelles

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter