RogerVoice : l'application qui permettra aux malentendants de téléphoner

High-tech
TECHNOLOGIES – Dans le cadre des Grands Prix de l'innovation de la ville de Paris, metronews vous propose de découvrir certains des projets sélectionnés. Aujourd'hui, zoom sur RogerVoice, une application pour faciliter le passage d'un coup de fil aux sourds et malentendants.

Permettre aux malentendants d'utiliser leur smartphone pour téléphoner, c'est le rêve que poursuit Olivier Jeannel, fondateur de l'application RogerVoice . "Elle transcrit instantanément sur votre smartphone, les propos de votre interlocuteur pendant qu'il parle. Seule la personne malentendante aura à télécharger l'application : elle peut appeler n'importe quel numéro fixe ou mobile, et en plusieurs langues", détaille-t-il à metronews.

Une idée qui est venue à cet Américain en arrivant en France :"J'ai constaté ici la pente considérable qu'il y a à remonter vers l'accessibilité. Cela me concerne directement car je suis sourd profond bilatéral, depuis l'âge de deux ans. Après une carrière chez France Télécom/Orange, je décide donc de tenter la voie de la start-up pour résoudre ce défi sociétal".

Une application disponible dès l'année prochaine

Une initiative en forme de point d'orgue d'une carrière déjà bien remplie : "Après une enfance passée en Californie et des études à UC Berkeley puis à Sciences Po Paris, j'ai entamé plusieurs projets et stages, en cherchant ma voie. J'ai fini par accepter un CDI chez France Télécom/Orange, où je passe 4 ans à la direction financière à Paris puis à Madrid et ensuite 4 ans à la direction des contenus à Paris. En parallèle, j'ai toujours été impliqué dans des projets associatifs, dont certains liés à l'accessibilité.".

Ce nouveau projet, il le mène aux côtés de son ami et associé Sidney Burks, en charge du développement technique de l'application. "Je suis actuellement accompagné par TheFamily, un des premiers incubateurs à vraiment croire dans mon projet et à me pousser vers le chemin où je me trouve actuellement. Ils disposent des ressources et d'une méthodologie impressionnants. J'ai également rejoint le SenseCube, un accélérateur tout juste crée et très dynamique sur le front des innovations sociétales", se réjouit Olivier Jeannel.

Un projet qui pour l'instant n'est financé qu'aux capitaux propres des fondateurs et un kickstarter. "Nous espérons sortir une version beta avant la fin de l'année sur Android. La version officielle grand public devrait être disponible en février ou mars de l'année prochaine", précise le fondateur. En attendant, les Grands prix de l'innovation représentent "une reconnaissance énorme de notre approche, et de l'importance qu'il faut attacher à l'innovation comme moteur de changement sociétal. C'est un service qui répond à une nécessité."

En savoir +
- Oureparer.com : arrêtez de jeter vos vieux objets ! Spideo : la recommandation de VOD concurrente de Netflix
-   Echy : l'éclairage par fibre optique qui ne coûte presque rien - Wandercraft : un exosquelette pour faire remarcher les paraplégiques
- Ornikar : le service en ligne qui veut dépoussiérer l'auto-école - Carpe Dièse : apprendre à jouer d'un instrument en restant chez soi - Buddy : de 7 à 77 ans, le robot pour toute la famille Demandez une invitation pour la cérémonie de remise des Grands prix de l'innovation

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter