Roland Moreno, génial inventeur de la carte à puce et pionnier de la French Tech

Roland Moreno, génial inventeur de la carte à puce et pionnier de la French Tech
High-tech

IL ÉTAIT UNE FOIS LA FRENCH TECH – L'invention de la carte à puce a débouché sur de nombreux usages, comme la carte de crédit bancaire, la carte SIM utilisée dans les téléphones portables ou encore la carte Vitale. A l’approche du salon dédié aux nouvelles technologies Viva Tech, qui se tiendra à Paris du 30 juin au 2 juillet, metronews revient sur cette invention française qui a marqué l’histoire de la technologie.

La France, ce n’est pas que la baguette, des camemberts et du pinard : c’est aussi des innovations technologiques qui ont changé notre manière de vivre. A l’occasion du salon dédié aux nouvelles technologies Viva Tech, qui se tiendra à Paris du 30 juin au 2 juillet, metronews revient sur les grandes inventions françaises qui ont marqué l’histoire de la technologie. Aujourd’hui, retour sur l’invention de la carte à puce.

Depuis son apparition, il y a maintenant 42 ans, elle a changé nos vies. On la retrouve dans nos téléphones, les cartes de paiement ou d’assurance maladie, mais aussi sur nos documents d’identité ou encore nos titres de transport. Ce rectangle en plastique, d'une épaisseur d'1 mm, embarque une puce électronique capable de mémoriser, de façon sécurisée, toute une série d'informations.

L’an dernier, près de 8,8 milliards d’exemplaires de cartes à puce ont été fabriqués dans le monde. Depuis le 1er octobre 2015, pour lutter contre les fraudes, les commerçants américains ont l'obligation d'accepter les règlements par carte à puce en renonçant progressivement aux pistes magnétiques. Une technologie qui permet de sécuriser les transactions, que la France a adoptée dès les années 1990.

Roland Moreno, illustre pionnier de la French Tech

De quoi faire de Roland Moreno, son génial inventeur, l’un des pionniers de la French Tech, le label lancé en janvier 2015 par la secrétaire d’Etat chargée du numérique, Axelle Lemaire, afin de promouvoir les startups françaises à travers le monde. Autodidacte en électronique et informatique, il fonde la société Innovatron en 1972.

Deux ans plus tard, en décembre 1974, Roland Moreno, alors âgé de 29 ans, dévoilait aux yeux du monde la toute première version de la carte à puce, ou plutôt dans un premier temps, la puce de paiement. Quelques années plus tard, l’inventeur expliquera sur la première chaîne le fonctionnement du paiement électronique.

La carte à puce lui aurait rapporté 150 million d’euros

Mais le patron d’Innovatron a du mal à prendre le tournant des années 90 et à s’adapter à un marché en pleine expansion. Trente de ses brevets tombent dans le domaine public. Le pôle industriel de sa société compte alors 220 millions de pertes cumulées. Au début des années 2000, il décide de revendre ses parts à la société Gemplus, leader français du marché des cartes à puce, tout en restant à la tête de la société Innovatron. 

Jusqu’à sa disparition, le 29 avril 2012, Roland Moreno a continué de percevoir des droits sur les cartes sans contact comme Vélib' ou Navigo. "Avant que le brevet de la carte à puce ne tombe dans le domaine public, en 1998, elle m'a rapporté près de 150 millions d'euros. Depuis, je vis grâce aux excédents de trésorerie", expliquait-il en 2007 au journal La Croix.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent