Drones, tracteurs pilotés par satellite... : ces agriculteurs sont déjà passés à la ferme 3.0

SALON DE L'AGRICULTURE
Avec
Avec
DirectLCI
SALON DE L'AGRICULTURE - Un gain de temps et d'argent : pour produire mieux, un agriculteur implanté en Loire-Atlantique a décidé de se mettre à la pointe de la technologie. Un investissement coûteux, mais qui lui permet de réaliser de nombreuses économies au jour le jour.

Les fermes à la pointe de la technologie ? Pour Yoann Vetu, c'est possible. Cet agriculteur basé en Loire-Atlantique a investi pour gagner en productivité et réduire les frais. Son véhicule, un tracteur automatique, est par exemple piloté par satellite. Alors, au lieu d'avoir ses mains sur le volant, Yoann tapote sur son smartphone. "Cela me permet de faire du travail de bureau tout en étant dans les champs", explique-t-il aux caméras du JT de TF1.


Pour s'assurer du bon état de ses champs, Yoann utilise également un drone. Le survol de son exploitation coûte 10 euros mais les économies engendrées grâce à l'engrais économisé, elles, sont bien plus importantes. Et ses technologies, l'agriculteur y a aussi recours pour ses bêtes. Pour s'assurer que ses vaches laitières sont en bonne santé, Yoann leur attache un collier. "Si elles ne ruminent pas, nous sommes alertés par smartphone", souligne-t-il. Résultat : alors qu'il avait auparavant recours à des antibiotiques, il économise aujourd'hui près de 3.000 euros de frais de vétérinaire chaque année. 

En vidéo

Salon de l'Agriculture : les jurés en formation pour le concours

Un gain de temps qui ravit sa famille et plus particulièrement ses enfants, qui assurent passer plus de temps avec leur papa.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

LE WE 20H

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter