Salon E3 du jeu vidéo : après la NES mini et la PlayStation Classic, revoici la PC Engine !

High-tech
MINI-COMEBACK – A l'occasion du salon E3 du jeu vidéo qui se tient cette semaine à Los Angeles, Konami a annoncé le retour de la PC Engine Core Grafx mini. La console des années 1980 suit la tendance nostalgique en relançant une version mini avec un catalogue de jeux rétro qui ont marqué une génération

Plus c'est petit, plus c'est… nostalgie ! Il y a eu le retour de la NES et de la Super NES, puis celui de la PlayStation Classic ou encore de la Neo Geo et de la C64. Une autre console des années 1980 signe son comeback : la PC Engine. 


Konami a profité du salon E3 du jeu vidéo à Los Angeles pour annoncer son retour, surfant sur la vague des versions mini des consoles phare des années 1980-90 (NES Classic Mini, Super Nintendo, Neo Geo, C64, PlayStation Classic…). Elle sera baptisée PC Engine Core Grafx mini.

L'éditeur japonais a expliqué que cette console compacte embarquerait les jeux rétro les plus célèbres de son catalogue, dont une partie a d'ores et déjà été annoncée (R-Type, Ninja Spirit, New Adventure Island, Ys Book I et II, Dungeon Explorer, Alien Crush). D'autres suivront très prochainement.

Comme ses homologues, la PC Engine mini voit ses dimensions divisées par deux et tiendra dans la paume de la main. Elle sera livrée avec une manette aux mêmes dimensions que l'originale et se raccordera à un téléviseur via la prise HDMI. Il sera néanmoins possible de lui donner une allure rétro avec l'affichage 4:3 et le balayage d'époque de l'écran cathodique (avec les lignes !). Les nostalgiques pourront également lui adjoindre le multitap qui permettait à l'époque de jouer jusqu'à cinq joueurs (en option).


Le prix et la date de mise en vente seront annoncés ultérieurement. Aux Etats-Unis, la console mini se nommera TurboGrafx-16 mini tandis qu'elle garde son nom d'origine au Japon (PC Engine mini).

Conçue par NEC Corporation et sortie en 1987 au Japon, il s'agissait d'une console de jeux vidéo 8 bits avec un processeur graphique de 16 bits. Mais elle sera surtout la toute première console à utiliser un lecteur de CD-ROM alors en option. La PC Engine se voulait modulaire et évolutive. Distribuée en toute petite quantité en France dès 1989, elle va trouver son public auprès des joueurs les plus assidus séduits par ses graphismes différents. Faute d'un vaste réseau de ventes et de la faillite de la société Sodipeng qui s'était chargée de l'importer du Japon, elle cesse d'être commercialisée en France en 1993. En 1994 dans le reste du monde.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter