Salon IFA des innovations à Berlin : Amazon met à jour son Fire TV pour rendre les télés plus “smart”

High-tech

À LA DEMANDE - Au salon IFA des innovations qui se tient à Berlin cette semaine, Amazon a confirmé ses ambitions dans la télévision, avec de nouvelles versions de son Fire TV. Au menu, deux mises à jour majeures : l’arrivée de la 4K et l’intégration de l’assistant Alexa directement dans la télécommande.

Dans l’assaut des géants de la Silicon Valley sur l’écran du salon, chacun cherche sa voie. Prendre pied sur l’écran du téléviseur est en effet stratégique et permet d’y proposer ses propres services et des contenus payants. Apple et Google l’ont chacun déjà fait à leur façon, petite console à télécommande pour l’Apple TV et clé HDMI commandée par le smartphone pour le Chromecast de Google.

Entre les deux, Amazon penchait plutôt vers un design à la Google, avec sa clé Fire TV, simple, peu chère, efficace. Objectif : faire le lien entre le smartphone et la télé et regarder confortablement les vidéos de Prime Video, le service maison, et tous les autres ou presque.

Lire aussi

“Alexa, quoi de neuf à la télé ?”

Depuis ce 4 septembre, ce n’est plus un Fire TV Stick que propose Amazon, mais deux : l’un pour les téléviseurs HD et l’autre pour les écrans 4K, avec entre autres raffinements le support du Dolby Vision, du HDR et HDR 10+, supporté par Prime Video et Netflix pour plus de contrastes à l’image.

Surtout, tous deux viennent accompagnés d’une télécommande, qui permet de se passer de son smartphone pour contrôler le système. La télécommande intègre un micro pour embarquer Alexa, l’assistant vocal d’Amazon, qui pourra servir à lancer des contenus à l’écran, mais aussi à contrôler les objets connectés de la maison -bref, tout ce qu’Alexa sait déjà faire. À l’inverse, on pourra aussi utiliser un appareil compatible Alexa que l’on a déjà pour contrôler le Fire TV sans toucher à sa télécommande.

Rendre “smart” les télés qui ne le sont pas

Pour Amazon, le Fire TV vise plusieurs types de publics : ceux dont la télé n’était pas connectée ou n’embarquait pas toutes leurs services préférés. Amazon pointe du doigt sans les nommer certains constructeurs qui délaisseraient leurs anciens modèles après quelques années. Surtout, l’interface du système, héritée dans les grandes lignes du service Prime Video, est fluide et plus claire que certaines interfaces de Smart TV.

Et de fait, pour avoir pu tester le Fire TV Stick quelques jours avant sa sortie, l’interface est agréable et la liste de services supportés longue comme un hiver sans Netflix. Ce dernier est bien là, juste à côté de Prime Video, mais aussi du Français Molotov, des applications Eurosport, de Youtube et de centaines d’autres, dans la vidéo à la demande, le jeu vidéo, l’information. Il y a même un navigateur web, limité mais qui fonctionne vraiment.

Les deux Fire TV Stick, en versions HD et 4K, sortent ce jeudi à 25 et 60€ respectivement. Prochaine étape : sortir en France le Fire TV Cube, version plus “Apple TV” du système d’Amazon, déjà lancé entre autres aux États-Unis et en Allemagne, mais pas encore chez nous.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter