Samsung planche sur des lentilles de contact intelligentes

High-tech
DirectLCI
CONNECTE - Le géant sud-coréen a mis au point des lentilles de contact révolutionnaires. Dotées d’un appareil photo, elles pourront également diffuser directement des images sur la rétine de son utilisateur.

Tatouage numérique et implant intelligents, exosquelettes amplificateurs de force, la fusion entre la technologie et le corps laissent entrevoir de nombreuses possibilités : que ce soit pour réparer les capacités humaines, ou bien pour les améliorer. A l’instar de ces lentilles de contact du futur, encore à l’état de prototype, sur lequel planche le groupe sud-coréen depuis déjà plusieurs années, rapporte le blog Sam Mobile , spécialisé dans les technologies de Samsung.

Développées au sein de ses laboratoires de recherche du géant sud-coréen, ces lentilles de super héros devraient être équipées d’un appareil photo et d’une antenne miniature afin de diffuser directement les images sur la rétine de l'utilisateur. Pour s’en servir, un smartphone devra être connecté aux lentilles, détaille Mashable . L’intérêt ? Nous équiper de lentilles connectées pour visionner, par exemple, vos photos de vacances ! Aucune de commercialisation n’a été annoncée.
 

Google s’apprête à tester ses lentilles intelligentes sur des hommes

De l’autre côté de la Terre, Google, lui, nourrit d’autres ambitions. En effet, la firme de Moutain View a signé en 2014 un accord avec le groupe pharmaceutique suisse Novartis pour développer des lentilles intelligentes à des fins médicales. Grâce à un capteur de glucose miniature, les prototypes réalisés permettent de mesurer en continu le taux de sucre contenu dans le liquide lacrymal des personnes diabétiques. Les résultats sont ensuite transmis sur le smartphone de l’utilisateur, permettant de lui signaler un taux anormal de glucose. Le but : éviter les prises de sang récurrentes.

Dans le même temps, Google devrait également tester sur des hommes courant 2016 un deuxième prototype avec ses lentilles de correction pour les personnes presbytes, incapables de lire de près. Équipées de mini-capteurs, ces lentilles visent à adapter constamment la vision en fonction de la lumière ambiante pour permettre de voir de près comme de loin. Et à la différence des lunettes de réalité augmentée, ses fameuses Google Glass, on y voit tout de suite un réel intérêt. Bref, un pas de plus vers "l’humain-machine".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter