Samsung suspend les ventes du Galaxy Note 7 après des explosions en série

DirectLCI
EXPLOSIF - Après la publication de nombreuses photos montrant le smartphone carbonisé à l'issue d'une recharge, Samsung a décidé de suspendre les ventes de son Galaxy Note 7. La firme sud-coréenne lance même un programme mondial de rappel des premiers modèles vendus.

Après l'Antennagate de l'iPhone 4, le Bendgate de l'iPhone 6, on doit bien rigoler chez Apple. Pour une fois, la firme à la pomme, qui s'apprête à tenir sa keynote de rentrée la semaine prochaine, se sent moins seule dans le cercle restreint des victimes de "Gate" à la sortie d'un produit phare. Car c'est au tour de son grand rival Samsung d'en faire les frais.


Annoncé comme une petite perle, le Samsung Galaxy Note 7 devait sortir ce vendredi 2 septembre en France. Mais il y a peu de chance que vous en trouviez un. Et pour cause : plusieurs utilisateurs asiatiques et américains -des zones où le produit est déjà distribué- ont publié des photos d'appareils dont la batterie avait explosé.

Samsung rappelle ses appareils

Et déjà un surnom : "Boomgate". Un produit qui s'annonçait explosif et se retrouve à l'être bien malgré lui. Un mauvais coup pour la firme sud-coréenne qui devait sortir son smartphone dans son pays d'origine ainsi qu'une dizaine d'autres et a finalement choisi de suspendre les ventes, les livraisons ayant déjà été mises en pause depuis plusieurs jours. Différents médias coréens évoquent même un possible rappel des Galaxy Note 7 alors que Samsung avait enregistré plus de 400.000 précommandes.


Les ingénieurs sont désormais à pied d'œuvre pour effectuer des tests sur les appareils. Car impossible de savoir d'où vient le problème : batterie défectueuse ou mauvaise utilisation. Les photos publiées sur les réseaux sociaux montrent des Galaxy Note 7 carbonisés, qui auraient explosé lors de leur recharge. Cela pourrait être aussi bien dû à l'utilisation d'un chargeur non conforme, c'est-à-dire non fourni par Samsung et qui ne réponde pas aux normes de la charge rapide dont bénéficie le Galaxy Note 7.


A contre-coeur, Samsung a finalement choisi de lancer un vaste programme de rappel et de remplacement des appareils déjà en circulation. Et le numéro un mondial des ventes de son smartphone grand écran (5,7 pouces) a même présenté ses excuses pour les explosions de batterie. Dans un communiqué publié ce vendredi, l'entreprise asiatique évoque 35 cas recensés au 1er septembre dans le monde.


Selon l'analyste de IBK Securities, Lee Seung Woo, près d'un million de Galaxy Note 7, dont 600 000 unités vendues à l'étranger, seraient potentiellement concernés par le problème alors que la firme pouvait tabler sur 14 millions de smartphones vendus.


En vidéo

Samsung Note 7 : des batteries explosives

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter