Samsung vs Sony : match au sommet à l'IFA de Berlin

Samsung vs Sony : match au sommet à l'IFA de Berlin

IFA BERLIN 2014 - D’un côté le vénérable Japon. De l’autre, la dynamique Corée du Sud. Les deux groupes d'électronique grand public ont inondé le salon high-tech allemand de nouveautés, laissant ainsi peu de place à la concurrence. Qui en sort vainqueur ? Analyse.

Samsung toujours maître en son royaume, mais contesté. Le constructeur coréen frappe de nouveau fort pour cette édition 2014 de la grand-messe européenne du high-tech. Sa conférence de presse organisée dans le Tempodrom de Berlin, une salle de spectacle de près de 4 000 places, a tenu toutes ses promesses. En plus de l’attendue Galaxy Note 4 - une phablette de 5,7 pouces, à mi-chemin entre le smartphone et la tablette - Samsung a également réussi à surprendre. Notamment avec le  Galaxy Note Edge , une phablette qui fait déborder son écran incurvé sur le côté droit de l’appareil. S’y affichent alors boutons de contrôle ou notifications en fonction des applications utilisées.

Sa troisième montre connectée, la Galaxy Gear S , peut pour sa part se connecter au réseau 3G sans l’aide d’un smartphone. Même sans son téléphone à proximité, il sera possible de recevoir ses notifications. Mais l’incursion la plus surprenante de la part de Samsung est celle faite dans le monde de la réalité virtuelle. Son casque Gear VR se pose devant les yeux pour immerger totalement l’utilisateur. Pour le concevoir, Samsung s’est allié avec Oculus Rift, une société spécialisée en la matière et rachetée en mars dernier par Facebook pour 2 milliards de dollars.

Jouer à la PS4 depuis son smartphone

C'est une contre-attaque à peine voilée au casque Morpheus de Sony, présenté il y a quelques mois, un accessoire qui permettra de jouer de manière complètement immergée à la PlayStation 4. Le japonais est en effet le plus sérieux concurrent de Samsung sur le salon. Avec pas moins de trois smartphones, une tablette, une montre et un bracelet connectés dévoilés, la marque veut montrer qu’elle entend bien jouer à nouveau les premiers rôles dans la mobilité.

Le Xperia Z3 et son écran 5,2 pouces intègre la fonctionnalité Remote Play, déjà aperçue sur sa console portable PS Vita. Son principe est simple : déporter l’affichage de la PS4 de sa télé vers son smartphone. Une possibilité forcément exclusive à Sony et qui risque de faire baver d’envie beaucoup de joueurs. Remote Play sera également intégré au Xperia Z3 Compact (4,6 pouces) et à la Xperia Z3 Tablet Compact (une tablette 8 pouces).

Sony présentait d’ailleurs aussi la troisième génération de sa SmartWatch qui utilisera pour la première fois le système d'exploitation Android Wear de Google. Son argument principal est l’intégration d’un GPS et de 4 Go de mémoire pour y stocker sa musique. Pratique pour aller courir sans emporter son smartphone. Les deux sociétés asiatiques ne se font donc fait aucun cadeau sur ce salon, se répondant coup pour coup. Si Samsung gagne la bataille d'une courte tête, Sony revient très fort dans le domaine de la mobilité. Preuve supplémentaire de la volonté du japonais de venir chasser sur les terres de Samsung, Sony a installé cette année son énorme stand en lieu et place de celui de son concurrent l'an dernier. Le choc des Titans ne fait que commencer.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : en Allemagne, les restrictions contre les non-vaccinés divisent

Congrès LR pour la présidentielle 2022 : Éric Ciotti et Valérie Pécresse exposent leurs différences sur LCI

Variant Omicron et 5e vague du Covid : un nouveau conseil de défense sanitaire prévu lundi

Pourquoi Emmanuel Macron se rend-il aux Émirats, au Qatar et en Arabie saoudite ?

Covid-19 : l'Allemagne impose des restrictions drastiques aux non-vaccinés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.