Shenzhen, l'usine électronique du monde

Shenzhen, l'usine électronique du monde

DirectLCI
REPORTAGE – Avec un produit interieur brut de 171 milliards de dollars par an, la ville est devenue l'une des quatre plus riches de Chine. Une croissance économique qui cache de fortes disparités.

Le contraste. C'est certainement ce qui choque le plus lorsqu'on visite Shenzhen. Située dans la province du Guangdong, au sud-est de la Chine, la ville jouit depuis 1979 d'un statut très particulier. "Zone économique spéciale", elle est le terrain d'une politique économique bien plus libérale que le reste du pays.

A l'origine simple village de pêcheurs, la ville est devenue - à l'initiative de Deng Xiaoping (dirigeant de la Chine de 1978 à 1992) - une métropole de dix millions d'habitants. En 1979, elle ne comptait encore qu'un peu plus de 300 000 habitants. Dans le centre, on se croirait dans n'importe quelle capitale occidentale. Les voitures de luxe sont légions, les habitants utilisent des smartphones dernier cri et les avenues sont bordées de verdures et de contre-allées où l'on peut circuler à pied paisiblement.

Gratte-ciels et baraques en bois

Il suffit pourtant de s'éloigner du centre-ville pour l'autre face de Shenzhen. A moins de vingt minutes de route de celui-ci, l'urbanisation se fait plus anarchique. Les autoroutes urbaines sont bordées de terrains vagues sur lesquels on peut voir des baraquements d'habitation, construits en bois ou en tôle. Détail étonnant, ils sont souvent équipés de paraboles immenses permettant de recevoir la télévision.

La forte population de migrants explique certains de ces logements de fortune. D'après l'étude Dynamiques de développement et inégalités régionales en Chine , réalisée par Yves Boquet, professeur de géographie à l'université de Bourgogne, ils représentaient 73 % de la population de la ville en 2008. En 2011, la ville avait d'ailleurs expulsé 80 000 indésirables , sans aucune réelle justification.

13 milliards d'euros investis dans un nouveau quartier d'affaires

Un enchevêtrement d'usines, de routes et de logements qui a permis à Shenzhen de devenir l'une des villes les plus dynamiques économiquement du pays, là où se fabriquent bon nombre d'appareils électroniques que nous utilisons chaque jour. En 2013, le PIB de la ville atteignait la somme de 171 milliards d'euros , alors qu'il n'était encore que de 110 milliards en 2010. Une croissance qui fait désormais de Shenzhen l'une des quatre villes les plus riches du pays et qui lui permet des investissements massifs.

Un développement notamment dû au secteur de l'électronique. Les géants américains tels qu'Apple, Dell ou HP y font par exemple fabriquer l'essentiel de leurs appareils. Dans le domaine, c'est Foxconn qui reste le roi de la ville. Le groupe taïwanais y a installé à Longhua, dans la banlieue de la ville, l'un de ses plus importants site de production. Le groupe compte plus d'un million de salariés parmi lesquels 450 000 travaillent dans les usines de ce site.

Dans toute la ville, on aperçoit à chaque coin de rue des chantiers et des grues. Le maire de Shenzhen, Xu Qin, prévoit d'ailleurs de dépenser cette année plus de 13 milliards d'euros dans le nouveau quartier d'affaires de Qianha i. Il espère ainsi y attirer 10 000 entreprises qui généreront plus de 10 milliards d'euros de revenus supplémentaires. De quoi surtout concurrencer la ville limitrophe de Hong Kong qui demeure encore le cœur financier de la région.


A lire aussi sur le même thème :

Comment sont fabriqués nos téléviseurs ?
Plongée au coeur d'une usine chinoise de smartphones
Derrière les marques françaises Thomson et Alcatel, l'ambition du chinois TCL - PHOTOS - Shenzhen : quand la Chine s'est éveillée

Plus d'articles

Sur le même sujet