"Si j’avais investi mes économies dans le bitcoin, aujourd’hui je serais millionnaire !"

"Si j’avais investi mes économies dans le bitcoin, aujourd’hui je serais millionnaire !"

ARGENT 2.0 - Le cours du bitcoin, la plus connue des crypto-monnaies, vient de dépasser les 5600 dollars, un record. Pour en savoir plus, nous avons demandé à un utilisateur de nous expliquer comment fonctionne cette monnaie virtuelle.

Le bitcoin est la toute première monnaie virtuelle. Elle fait son apparition en 2009 et son mystérieux inventeur est un inconnu qui se cache derrière l'alias Satoshi Nakamoto. Si l’on ne sait pas vraiment qui est à l’origine de cette monnaie, on connaît la signification de son nom : celui-ci vient de bit – une unité de mesure en informatique – et de coin, qui signifie monnaie en anglais. Conçues comme une alternative aux monnaies encadrées par des banques centrales et aux marchés traditionnels, les cryptomonnaies font de plus en plus parler, aussi bien dans les médias que dans le secteur de la Fintech : ces startups qui réinventent la finance à l’aide des technologies.


Passionné de technologies, et surtout curieux, Thomas, un Français d'une trentaine d'années, a décidé de sauter le pas il y a tout juste deux ans en investissant quelques économies dans la plus célèbre des cryptomonnaies. "En 2015, quand j'ai acheté mes premiers bitcoins, le cours était à 355 euros, j’en avais acheté pour 30 euros", se rappelle ce geek au look rastafari, dreadlocks, t-shirt délavé et baggy. "A l'époque, c'était plus par curiosité que pour faire un placement financier. Cela faisait quelques temps déjà que j’avais entendu parler de cette technologie, poursuit-il. Etant informaticien, j’avais envie de comprendre le fonctionnement de cette monnaie virtuelle. Je suis donc allé lire le white paper de Satoshi Nakamoto (le mystérieux inventeur du bitcoin, ndlr). C’est un article assez court, qui présente le concept de cette cryptomonnaie."

"Aujourd’hui, j’en ai pour à peu près 3000 euros, pour un investissement de l’ordre de 600 euros"

Depuis, les 30 euros que Thomas a investis ont pris de la valeur : plus de 450 euros, soit plus de 10 fois la valeur initiale que notre geek avait misée. Il existe plusieurs plateformes qui permettent d’acheter des devises numériques. "Pour ma part, j’étais allé sur un site qui s’appelle Coinbase.com. C'est une société basée à San Francisco, qui avait fait plusieurs grosses levées de fond, et qui s’était lancée en Europe peu de temps avant que j’achète mes premiers bitcoins", raconte Thomas. Cette entreprise américaine est ce qu'on appelle en langage technique un "exchange" (un échangeur, en bon français). Elle permet de stocker des monnaies virtuelles sur un compte, en quelque sorte. "Chaque possesseur de bitcoin dispose de ce qu'on appelle un wallet, reprend cet expert en informatique. Il s’agit d’une clé privée, une suite de chiffres et de lettres, qui fait office de certificat de sécurité."


Pour faire simple, c'est un peu comme un coffre-fort numérique. "Si jamais quelqu’un parvient à récupérer ce fameux wallet, en volant ton mot de passe et tes identifiants, il peut alors accéder à ton compte et transférer tous tes bitcoins. Et là tu peux tout perdre", explique Thomas. Au tout début du bitcoin, les plateformes étaient très peu sécurisées, du coup il y a eu énormément de cas de vols entre utilisateurs. De manière générale, il est donc de rigueur de ne jamais dévoiler publiquement le nombre de bitcoins qu’on possède, ne serait-ce que pour éviter de tenter un pirate informatique. Thomas a bien voulu malgré tout nous dire un peu plus sur ce trésor virtuel. "Aujourd’hui, j’en ai pour à peu près 3000 euros, pour un investissement de l’ordre de 600 euros", affirme-t-il.

Au tout début, la valeur du bitcoin était beaucoup moins élevée qu’aujourd’hui, les utilisateurs pouvaient alors se faire des milliers d'euros, en investissant une cinquantaine d'euros. "J’avais également investi dans l’Ethereum, une autre monnaie électronique. Il y a deux, il était évalué à 10 euros, alors qu'aujourd’hui un ether vaut plus de 300 euros. Pour m’amuser, j’ai calculé qui si j’avais placé cet argent sur le bitcoin, je serais déjà millionnaire aujourd’hui, mais j’aurais pu aussi tout perdre", philosophe Thomas. 

Une valeur refuge, comme l’or en son temps ?

La grande majorité des devises électroniques, que ce soit le bitcoin, l’Ethereum ou le Licoin, reposent sur le principe de la Blockchain, qui a été définit par l’inventeur du bitcoin Satoshi Nakamoto. La Blockchain, pour faire simple, c’est la technologie sous-jacente sur laquelle repose aujourd’hui la grande majorité des monnaies électroniques. Concrètement, il s’agit  d’une base de données décentralisée, publique et vérifiée, qui permet donc de connaître l’identité de chaque utilisateur du bitcoin. "Aujourd’hui ce sont principalement des gens qui travaillent dans le domaine des technologies, c’est un peu technique et encore très abstrait pour le commun des mortels, mais cette technologie va se démocratiser dans les années qui viennent", assure notre geek.


Ceux qui ont investi massivement au tout début du bitcoin sont tous millionnaires. En tout cas virtuellement. Car même s'il existe quelques magasins qui acceptent les cryptomonnaies, pour l’instant, le bitcoin est utilisé principalement pour stocker de la valeur, un placement boursier en quelque sorte.


Pour l’anecdote, la première transaction en bitcoin qui s’est faite entre deux personnes, c’était un Américain qui voulait s’acheter une pizza. Il l’avait achetée pour l’équivalent de 30.000 bitcoins. En prenant le cours actuel de cette monnaie, cela représente aujourd'hui une somme équivalente à plusieurs centaines de millions d’euros. "Je ne suis pas économiste, mais selon moi si un jour un krach boursier entraîne une déflation des grandes monnaies, comme le dollar ou l’euro, il est fort probable que de nombreuses personnes utilisent les cyptomonnaies comme valeur refuge, poursuit Thomas. Ce qui d'ailleurs aura pour effet de faire grimper leurs valeurs à des niveaux bien supérieurs à ceux qu’on connaît d’aujourd’hui. 

Investir dans le bitcoin, un pari risqué ?

Mais le bitcoin, est-il si sûr ? "Il est possible qu’un jour un pirate informatique parvienne à hacker une monnaie électronique, que son cours s’effondre et que vous soyez totalement ruiné", prévient Thomas. Pour limiter le risque, d'après lui, il est préférable d’investir des petites sommes d’argent. "Il ne faut pas le voir comme un livret A, c’est plus un pari sur le futur. En gros, c’est un placement ultra risqué, mais qui peut rapporter beaucoup d'argent. Cependant, quand on connait la technologie qui est derrière, et l’engouement des grands groupes financiers pour la Blockchain, le cours de ces monnaies devrait continuer de monter dans les prochaines années. Mais on n’est jamais sûr de rien", précise-t-il.


"En prenant le risque d’investir beaucoup d’argent, si le prix du bitcoin baisse trop, vous allez être tenté de revendre, de peur de perdre toute votre argent. En revanche, si vous utilisez de l’argent dont vous n'avez pas besoin dans l’immédiat, vous pourrez attendre que le cours du bitcoin remonte", conseille notre spécialiste.


On considère aujourd’hui, d'après les dernières estimations que 0.2% de la population possède un portefeuille de monnaie électronique. "Aujourd’hui, dès qu’il y a une annonce pour dire qu’un utilisateur s’est fait son compte bitcoin, cela influence le marché et entraîne une chute du cours. Mais d’ici quelques années, quand il y a aura un taux d’adoption plus important, le cours de ces monnaies électroniques va se stabiliser", assure Thomas. 

Une industrie évaluée à 172 milliards de dollars

 Aujourd’hui, la capitalisation boursière autour des  monnaies électroniques est une industrie évaluée à 172 milliards de dollars. Au début de l’année, en janvier, elle était évaluée à 10 milliards de dollars. Le bitcoin représente 55% du marché, soit 95 milliards de dollars. "Depuis quelques temps, plein de gens deviennent fanatiques des bitcoins, reprend Thomas. Pour la petite histoire, un père de famille hollandais, marié avec deux enfants, a décidé d’investir tout son argent dans le bitcoin. A l’époque, un bitcoin valait 3000 dollars, c’est presque deux fois moins qu’aujourd’hui. Il a vendu leur maison et tous leurs meubles, lui et sa famille vivent aujourd’hui dans un camping. Il espère vendre ses bitcoins en 2020, en espérant faire fortune. Au début, sa femme doutait et finalement en deux mois il a déjà doublé son investissement."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La folie du bitcoin

Plus d'articles

Sur le même sujet