Skype intégré dans Outlook.com : Microsoft poursuit l'unification de ses services

Skype intégré dans Outlook.com : Microsoft poursuit l'unification de ses services

High-tech
DirectLCI
WEB – Le service d'e-mail de Microsoft propose une nouvelle fonctionnalité héritée de Skype. On pourra chatter ou passer des appels à ses contacts directement depuis le site, sans logiciel. Une nouveauté révélatrice de la stratégie de Microsoft sur le Web.

Microsoft continue l'intégration de ses services. La société a annoncé que Skype serait désormais disponible au sein d'Outlook.com , son service d'e-mail. Après une première phase commencée en 2013, le déploiement est étendu à l'ensemble des utilisateurs.

Il est maintenant possible de chatter et de passer des appels audio et vidéo directement depuis l'interface web. Les utilisateurs peuvent donc se passer d'une installation du logiciel Skype sur leur machine ou bien l'utiliser depuis un ordinateur sur lequel il n'est pas installé, simplement en se connectant à Outlook.com.

Séduire via le Web, mais aussi le mobile

Outre l'aspect pratique de la chose, cette intégration est très révélatrice de l'évolution des services de Microsoft sur le Web. La société n'a pas hésité au cours de ces dernières années à tuer des marques aussi populaires que Hotmail (désormais Outlook) et MSN Messenger (devenu Windows Live Messenger, puis Skype suite à son rachat en 2011).

Le but est d'unifier au maximum ses services face à une concurrence toujours plus organisée. Google propose la même chose au sein de Gmail via son système Hangouts permettant aussi bien de chatter que de passer des appels vidéo. Même chose du côté de Facebook.

Avec cette stratégie, Microsoft espère séduire un maximum d'utilisateurs. Elle passe également par le mobile, notamment avec les derniers modèles X de Nokia. Le constructeur, désormais propriété de Microsoft, mise beaucoup sur ces smartphones d'entrée de gamme pour populariser ses services en ligne. "L'opportunité de capturer le prochain milliard d'utilisateurs", d'après Thierry Amarger , directeur général de Nokia France.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter