Smartphone : Android 4 plus stable qu'iOS 7 ?

Smartphone : Android 4 plus stable qu'iOS 7 ?

DirectLCI
MOBILE - Voilà une étude qui devrait faire jaser parmi les fans d'Apple : le système d'exploitation iOS serait moins stable qu'Android 4. A noter que ce sont les applis de jeux qui plantent le plus souvent, quel que soit l'OS.

Les systèmes d'exploitation d'Apple sont généralement réputés pour leur stabilité. Mais une étude réalisée par Crittercism, une société américaine spécialisée dans le monitoring de performance et réputée pour ses rapports de crash, remet les choses à plat… et révèle qu'iOS 7.x plante en moyenne plus souvent qu'Android 4.x. Le système d'exploitation de Google, installé sur une majorité de smartphones dans le monde (62 % des appareils en circulation), serait donc le plus stable.

Selon le rapport de Crittercism (PDF), si la version d'iOS 7.1 a diminué le taux de crash (1,6 % contre 2,1 % pour la version 7.0), cela reste bien au-dessus d'Android 4.4 (KitKat) et 4.3 (Jelly Bean) qui affichent seulement 0,7 % de plantage. A noter que, quel que soit le système d'exploitation, les fermetures impromptues d'application sont systématiquement plus nombreuses sur tablette que sur smartphone. Le rapport de Crittercism ne donne en revanche aucune info sur d'autres systèmes d'exploitation mobiles comme Windows Phone 8 de Microsoft par exemple. Dommage.

Des différences selon les smartphones… et les applis

A noter également que le choix de l'appareil est très important. Crittercism indique ainsi que les applications sont plus stables sur le Samsung Galaxy S4 que sur un HTC One par exemple. De même, si vous voulez éviter au meximum ce type d'accidents, il vaut mieux opter pour un iPhone 5 qu'un 5s ou, pire, un 4s tournant sous iOS 7.1 (2,2 % de plantages).

Enfin, l'étude révèle que les jeux, quel que soit l'environnement utilisé, sont les applications les moins stables (4,4 % de plantage) devant les applis multimédias (1,8 %), celles dédiées à l'actualité (1,4 %), celles de communication et des réseaux sociaux (0,6 %) et celles de e-commerce (0,4 %).

Plus d'articles

Sur le même sujet