Smartphone pliable : un chinois (presque) inconnu grille la politesse aux géants

Smartphone pliable : un chinois (presque) inconnu grille la politesse aux géants

High-tech
DirectLCI
IN EXTREMIS - On s'attendait à ce que Samsung, Huawei, ou pourquoi pas Apple ne dégaine le premier un prototype de téléphone pliable. C'était compter sans le chinois Royole, spécialiste des écrans souples, qui vient d'annoncer FlexPai, un smartphone surprenant, mais pas encore disponible.

Ce sera donc lui le premier, FlexPai, nom de baptême du smartphone que le chinois Royole vient de dévoiler sur sur site web, le premier smartphone à écran flexible de l'histoire. Le smartphone flexible, l'écran pliable, c'est un peu l'arlésienne du marché du smartphone, comme un animal mythique dont on croit régulièrement entrevoir l'arrivée au travers d'une fuite, d'un brevet, d'une rumeur. Ces jours derniers encore, il se murmurait que Samsung pourrait dévoiler le sien à l'ouverture de sa conférence pour les développeurs, la semaine prochaine à San Francisco. 


Huawei a pour sa part confirmé qu'il travaillait sur un smartphone 5G à écran pliable, dont on ne saura probablement rien avant le Mobile World Congress de Barcelone au mois de février. Même Apple doit réfléchir à la question, le constructeur qui a depuis quelque temps déjà déposé un brevet sur une technologie d'écran flexible, sans rien en dire de plus depuis, forcément. Mais non, fi des géants, c'est Royole qui emporte le morceau. 

Déjà connu pour ses écrans flexibles

Celui qui en Chine s'appelle Rouyu Technologies n'est pas pour autant un inconnu, il avait déjà sorti des appareils à écran flexibles, notamment un casque de vidéo immersive, et même des t-shirts à écrans souples. FlexPai semble en revanche bien être son premier smartphone. Et si l'on en croit les premiers qui ont pu le prendre en main, le modèle dévoilé à la presse chinoise ressemble à une pré-série, aux finitions encore perfectibles, comme si le constructeur avait voulu le sortir assez vite pour franchir la ligne le premier. Plausible.

Côté spécifications, Flexpai est quelque part entre le smartphone et la tablette, sous Android, avec une interface maison, pour accommoder entre autres le passage de l'écran du plié à l'écran large, passage pas toujours évident si l'on en croit les premières images. Si le smartphone pliable a mis tant de temps à arriver, c'est d'abord pour des raisons techniques, de finesse, de fragilité aussi, mais surtout parce qu'il faut aussi inventer les usages qui vont avec, toutes les choses que la nouvelle surface d'écran va permettre, et jusque-là, c'est un peu court. Toujours sait-on que Flexpai embarquera une batterie conséquente , 3800 mAh, et 6 à 8 gigaoctets de mémoire, assez pour faire tourner des applications gourmandes, à l'échelle de l'écran.

Le smartphone a même un prix, 1388 euros pour la version 128Go, 1539€ pour doubler le stockage à 256€. Pour autant, pas sûr que vous puissiez vraiment l'acheter dès aujourd'hui. Comme le relèvent très justement nos confrères des Numériques, dans sa fiche technique, Royole affiche un processeur Snapdragon qui n'existe pas encore. Façon de dire que les précommandes d'aujourd'hui n'ont pas encore de date de livraison, elles ne devraient commencer que "vers la fin décembre 2018". D'ici-là, l'annonce surprise du petit fabricant chinois aura peut-être réveillé les géants.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter