Smartphones de marque chinoise : le saut dans l’inconnu ?

Smartphones de marque chinoise : le saut dans l’inconnu ?
High-tech
DirectLCI
TÉLÉPHONIE - Tarifs ultra-compétitifs, design soigné, performances au goût du jour : certains smartphones de marques chinoises deviennent diablement tentants. Bons plans ou mauvais choix, le salon CES Asia à Shanghai est l’occasion de faire le point.

La Chine, usine du monde : c’est un fait, presque tous les smartphones y sont fabriqués. Mais les grandes marques qui connaissent le succès chez nous sont de nationalité différente : coréennes (Samsung, LG), taiwanaises (HTC) ou américaines (Apple, Microsoft). Toutes ? Pas tout à fait. On ne le sait pas toujours, mais certaines sont déjà passées sous pavillon chinois : Motorola appartient à Lenovo, Alcatel à TCL… Et en parallèle, les marques purement chinoises comment à percer sur le Vieux Continent.

Le rouleau compresseur Huawei

Encore inconnu chez nous il y a peu, le chinois Huawei est pourtant le troisième vendeur de smartphones au monde derrière Samsung et Apple. Et il ne compte en rester là. De plus en plus haut de gamme, la marque veut bâtir sa réputation à coups de modèles emblématiques comme le tout récent et séduisant P9, avec un double appareil photo conçu avec le prestigieux spécialiste allemand Leica (549 €). Elle s’offre le luxe de publicités avec Scarlett Johansson et le sponsoring du PSG et de Lionel Messi.

EN SAVOIR PLUS >>  Non, l’iPhone n’est pas le smartphone le plus puissant du marché en 2016

Les moyens semblent sans limites. Dans la conférence d’ouverture du salon CES Asia, le président de la branche smarphones, Kevin Ho, a rappellé que 77 500 personnes y travaillent à la recherche et développement, soit près de la moitié des effectifs de la marque. Et côté design, un bureau a été installé dans la capitale de la mode, à Paris. Un travail d’image qui profite aux modèles plus modestes, ceux qui se vendent le plus, comme le nouveau P9 Lite (299 €) révélé à Shanghai. En parallèle, le groupe commercialise la marque Honor, plus abordable et dont la qualité progresse constamment. Le modèle V8, présenté aussi au CES Asia, adopte aussi un double appareil photo pour une qualité et un contraste renforcés. Au point de se rapprocher de son grand frère.

Attention aux importations

Les marques chinoises sont légion et il est difficile de s’y retrouver. Huawei, Meizu, ZTE, Lenovo, Honor sont officiellement importées. Elles sont généralement disponibles en boutique, à l’exception de OnePlus qui est disponible exclusivement en ligne dans une boutique dédiée à l’Europe.

L’autre possibilité, c’est de commander sur des sites intermédiaires des modèles qui ne sont pas importés en Europe, de marques comme Oppo, Zopo, Xiaomi, Elephone ou LeTV. Le souci, c’est que ces modèles, tout aussi séduisants et accessibles qu’ils soient, risquent fort de ne pas être compatibles avec toutes les fréquences 4G utilisées par les opérateurs français. Un risque à éviter, à moins de connaître parfaitement les fréquences concernées (et de ne pas changer d’opérateur) et les caractéristiques du téléphone, ce qui, à distance et via des sites chinois, s’avère plus compliqué…

D’autre part, vous risquez de devoir payer la TVA si les douanes interceptent le colis et, question garantie et service après-vente, mieux vaut ne pas compter dessus, à moins de passer par un site particulièrement sérieux : il en existe des français, spécialiste de l’import, mais là aussi il faudra bien choisir… Enfin, certains téléphones ne proposent même pas de menus en français. Bref, à moins d’être aventurier et bricoleur, mieux vaut s’en tenir aux modèles officiellement importés.

À LIRE AUSSI
>>  Voici les 5 meilleurs smartphones pour prendre des photos en 2016
>> 
Nokia : le créateur emblématique du 3310 va faire des smartphones Android

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter