Snapchat s’engage pour les élections européennes

High-tech
ENGAGEMENT - Décidé à impliquer davantage les jeunes de 18 à 24 ans dans les prochaines élections européennes qui se tiennent du 23 au 26 mai prochain, Snapchat veut jouer de son influence. En partenariat avec le Parlement européen, le réseau social préféré de ce public dégaine toute sa panoplie pour les inciter à se rendre aux urnes.

Faites-vous entendre, faites-le savoir et montrez-le. C’est en substance le message que va faire passer Snapchat à compter du 16 mai. Réseau social préféré des plus jeunes et notamment des 18-24 ans, l’appli a constaté que sa cible privilégiée était aussi celle qui s’investissait le moins dans les prochaines élections européennes (du 23 au 26 mai prochain à travers l’Europe). Seulement 28% des électeurs de cet âge avaient voté lors des dernières élections européennes.


Pour faire changer cela et inciter les utilisateurs concernés à se rendre aux urnes, Snapchat lance une vaste opération séduction, en partenariat avec le Parlement européen, afin de pousser ses utilisateurs des 28 Etats membres à aller s’exprimer dans les urnes.

Un avatar "A voté"

Pas question d’orienter les votes, Snapchat explique vouloir "aider les Snapchatters à faire des choix éclairés, à tomber les barrières pour qu’ils remplissent leurs devoirs civiques et fassent entendre leur voix.” Pour cela, la firme ne compte pas renier ses principes.


A compter du 16 mai, la plateforme ajoute de nouveaux outils de création (filtres, autocollants, Bitmoji) en lien avec le vote. Vous pourrez ainsi arborer un filtre “Je vote” ou un Bitmoji avec une indication avant ou après le vote. De plus, un bureau de vote en réalité augmentée aux couleurs du Parlement européen sera mis en place en France ainsi que dans plusieurs autres pays européens afin de simuler une véritable expérience de vote.


La fonction Explorer de la Snap Map (carte qui localise les utilisateurs et leurs contacts) va servir le jour du vote à indiquer le bureau de vote aux utilisateurs. Et un message sera adressé pour rappeler d’aller voter. Si le Snapchatter a voté, son Actionmoji sera remplacé par un avatar “A voté”.

Snapchat, une implication de plus en plus forte dans la politique mondiale

Ce n’est pas la première fois que Snapchat s’investit en politique. En 2015, le réseau avait couvert les élections américaines dans l’onglet Discover (regroupant des informations thématiques à consulter) via l’émission baptisée Good Luck America. L’institut Nielsen avait noté que deux fois plus de 18-24 ans avaient regardé la Live story de Snapchat consacré à la primaire républicaine que le débat télévisé organisé entre Hillary Clinton et Donald Trump. Par le passé, Snapchat a déjà organisé des interviews avec des personnalités telles que Barack Obama ou proposé des portraits de candidat dans son émission.


En France, Snapchat a déjà pris part à l’élection présidentielle de 2017 en interrogeant quatre candidats (Emmanuel Macron, Marine Le Pen, François Fillon et Benoît Hamon) sur son réseau, attirant plus de quatre millions d’utilisateurs.

Mais l’entreprise n’entend pas là réitérer son opération organisée lors des élections de mi-mandat américaines. Elle avait alors aidé plus de 425.000 utilisateurs majoritairement âgés de moins de 24 ans à aller enregistrer leur vote via TurboVote, et plus de 1,4 million à trouver leur bureau de vote en partenariat avec Get To The Polls, une association à but non lucratif. A l’étranger, Snapchat couvre d’ailleurs de très nombreux scrutins à travers le monde, de l’Allemagne au Mexique en passant par le Brésil ou l’Inde.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Les élections européennes 2019

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter