Soixantième tir consécutif réussi pour Ariane 5

Soixantième tir consécutif réussi pour Ariane 5
High-tech

ESPACE – Ariane 5 vient de mettre sur orbite un module ATV chargé de plus de 6 tonnes de fret pour la station spatiale internationale.

C'est dans la nuit du 29 juillet que le ciel de Kourou (en Guyane) était déchiré par les flammes des réacteurs d'Ariane 5. Sa mission : mettre en orbite la plus grande supérette de l'espace. Fil dentaire, jus d'orange, pâtes au fromage, pudding, café, chaussettes, t-shirts, chiffons et beaucoup d'eau : en tout, 1 232 articles pour 6,6 tonnes de fret (un record dans le domaine spatial).

En plus, la livraison à domicile est comprise dans le prix. C'est le module automatique ATV Georges Lemaitre qui assure cette tâche : il a pour mission de ravitailler la station spatiale internationale ( ISS ). Ariane 5 ne fait que mettre le module en orbite, qui fera le reste du boulot.

La fin des modules ATV

C'est le soixantième tir consécutif réussi pour le lanceur Ariane 5, spécialisé dans l'acheminement spatial de très gros colis, comme ce module ATV. Mais c'est la dernière fois qu'un module européen comme l'ATV ravitaillera l'ISS. Les prochains ravitaillements seront gérés par des vaisseaux russes et des sociétés privées américaines comme SpaceX.

Ce type de firmes représente un véritable bouleversement sur le marché très fermé des lanceurs spatiaux. Soutenu par l'Etat Américain et la Nasa, SpaceX a douze livraisons de prévues dans son carnet de commandes pour l'ISS, et affiche des tarifs de livraison presque deux fois inférieurs à ceux d'Ariane 5. La secrétaire d'Etat à la recherche, Geneviève Fioraso , déclarait d'ailleurs "On a sous-estimé SpaceX jusqu'en 2012". La fin d'un quasi monopole pour l'agence spatiale européenne ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter