Sony supprime 5 000 emplois et confirme la vente de l'activité PC

Sony supprime 5 000 emplois et confirme la vente de l'activité PC

DirectLCI
BUSINESS – Les finances du japonais Sony ne sont pas au beau fixe. Le groupe a ainsi confirmé la vente de sa division PC et des restructurations entrainant la suppression de 5 000 emplois.

La fin du PC est confirmée pour Sony. Comme pressenti , le groupe japonais a annoncé jeudi la cession de sa branche ordinateurs, commercialisée sous la marque VAIO, à un fonds d'investissement nippon. Faute de rentabilité, il se retire ainsi de ce marché sur lequel il était entré il y a près de 20 ans.

Sony a également prévenu qu'il s'attendait à une lourde perte annuelle de 110 milliards de yens (810 millions d'euros), au lieu d'un bénéfice attendu de 30 milliards, sur l'année fiscale 2013-2014 qui se termine à la fin du trimestre en cours. Une prévision due aux mauvaises ventes d'une partie de ses appareils électroniques grand public et des frais engagés pour restructurer la société. Bien que ses ventes des neuf premiers mois aient grimpé de 16 %, à 5 901 milliards de yens (44 milliards d'euros), et qu'il ait terminé l'année dans le vert avec un bénéfice net de 11,17 milliards, Sony a reconnu être encore dans une phase difficile. La firme a donc opté pour des mesures radicales, dont la cession des PC.

Sony conserve ses téléviseurs

Depuis des années déjà, la division des téléviseurs ne parvient pas à être rentable, ce qui constitue un réel casse-tête pour le groupe qui exclut pour l'instant de se retirer de ce marché emblématique de la marque. D'autant plus que "les TV restent le centre du divertissement multimédia", a répété à maintes reprises le PDG, Kazu Hirai.

Le groupe a enfin précisé que ces différentes mesures de réorganisation réduiraient ses effectifs de 5 000 postes, dont 3 500 à l'étranger. Pour l'heure, on ne sait encore dans quelle mesure les activités françaises seront touchées par cette restructuration. 

La fin d'une époque

Le géant de l'électronique grand public avait commencé à commercialiser des ordinateurs personnels en 1996, enregistrant un pic de ventes de près de 9 millions d'unités par an il y a quelques années. Pour l'année comptable 2013, il ne mise plus que sur 5,80 millions d'exemplaires, entraînant une activité déficitaire.

Sony est le 9e fabricant mondial de PC, mais sa part de marché ne dépasse pas 1,9 % pour la période de janvier à septembre, selon les calculs de l'institut IDC. La montée en puissance des tablettes numériques et smartphones lamine le marché des ordinateurs personnels et, la concurrence étant féroce, Sony ne parvient plus à conserver ses marges.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter