Sous la pression des autorités chinoises, Apple supprime des applications permettant de contourner la censure

Sous la pression des autorités chinoises, Apple supprime des applications permettant de contourner la censure

DirectLCI
A l’INDEX - Le géant américain Apple a confirmé avoir supprimé de son App Store plusieurs logiciels permettant de contourner la censure. Ces réseaux privés virtuels permettaient par exemple d’aller sur Twitter ou Facebook.

Stop. C’est en somme le message que s’est vu délivrer Apple par les autorités chinoises en début d’année concernant certaines de ses applications. Depuis des années, les internautes chinois avaient la possibilité de contourner la censure grâce à des VPN (Virtual Private Network), autrement dit des réseaux virtuels privés. Ils pouvaient alors aller tranquillement par exemple sur les réseaux sociaux - utilisés partout dans le monde - comme Facebook ou Twitter alors qu’ils sont interdits dans l’Empire du milieu.


Mais depuis quelques jours, la firme américaine à la pomme a supprimé ces VPN, déclenchant une levée de boucliers. Elle est notamment accusée de se coucher devant la censure de Pékin.

Mais pour Apple, semble-t-il, ce revirement de bord ressemble davantage à une obligation qu’à son propre fait. "On nous a demandé de supprimer certaines applications VPN en Chine qui ne respectaient pas les nouvelles réglementations", a indiqué la firme. "Ces applications restent disponibles dans tous les autres marchés où elles existent".

Pression

Alors pourquoi cette suppression ? Depuis le début de l’année, les autorités chinoises ont demandé aux développeurs de ces VPN et de leurs applications d’obtenir des licences. Or, ces licences ne sont évidemment plus accordées à des réseaux permettant de contourner cette "grande muraille informatique".


Apple n’a semble-t-il pas voulu se mettre les mains dans le cambouis, une décision regrettable aux yeux d’un des fournisseurs majeurs de VPN, ExpressVPN : "Nous sommes déçus par cette décision, qui représente la mesure la plus drastique que le gouvernement chinois a prise à ce jour pour bloquer l'utilisation des VPN, et nous sommes troublés de voir Apple aider la Chine dans ses efforts de censure".

Avant qu’un autre fournisseur ne lui emboite le pas sur Twitter :

"C'est un précédent très dangereux qui peut conduire à des mouvements similaires dans des pays comme les Emirats arabes unis, etc. où les gouvernements contrôlent l'accès à internet".

Enjeu économique

Il faut dire que le marché chinois est essentiel pour Apple. La firme californienne ne compte pas rentrer en froid avec un pays qui compte plusieurs centaines de millions d’utilisateurs de ses smartphones.


La Chine est le pays qui possède le plus d’internautes au monde mais aussi celle qui a la politique la plus restrictive. Si les autorités soutiennent que cette censure est nécessaire pour la sécurité des siens, cette décision vient au passage renforcer son plan de cybersécurité adopté en novembre dernier. La restriction de la liberté d’expression en ligne n’en est que renforcée.

Plus d'articles

Sur le même sujet