Spam, fake news : Twitter déclare la guerre aux comptes fictifs

Spam, fake news : Twitter déclare la guerre aux comptes fictifs

TECH
CONTRE-ATTAQUE - Pour venir à bout de la haine, des fake news et de la manipulation, le réseau social Twitter prend le problème à la racine en s'attaquant à des millions de faux comptes identifiés à coup d'intelligence artificielle.

Désormais, pour ouvrir un compte sur Twitter, il faudra montrer patte blanche. Rien de très intrusif, juste valider une adresse e-mail ou un numéro de téléphone mobile. Des données suffisantes pour empêcher l'ouverture massive et automatisée de comptes fictifs. Le faux compte Twitter, l'ingrédient de base de tous les abus - ou presque - constatés sur le fameux réseau social. Dans un texte mis en ligne sur son blog officiel, la firme à l'oiseau bleu détaille les mesures qu'elle vient de mettre en place pour combattre les usages mal intentionnés de sa plateforme.

Mille euros le million de (faux) followers

Premiers ennemis donc : les comptes fictifs ouverts par millions, notamment par ceux qui vendent sur internet de faux followers à de vrais-faux influenceurs ou à des marques qui voudraient redorer les stats de leur compte officiel. De quoi assécher un trafic lucratif : sur le marché noir des comptes Twitter bidon, le million de faux followers se négocierait à partir d'un millier d'euros environ.

En vidéo

Piratage massif de comptes Twitter : les explications de notre spécialiste high-tech

Autre abus possible : faire tweeter la même chose ou presque par des comptes fictifs, pour faire remonter contenus et hashtags dans le classement des trending topics, les sujets les plus populaires du moment. Des abus qui vont désormais trouver sur leur route des algorithmes capables de reconnaître leur modus operandi, de comprendre quand des comptes sont utilisés pour propager ce qui s'apparente à du spam et d'invalider les comptes récidivistes. Le mois dernier, Twitter dit avoir ainsi identifié près de dix millions de comptes suspects, des chiffres multipliés par trois par rapport à l'automne dernier.

Le meilleur moyen de lutter contre les faux comptes est donc encore de les empêcher de naître. Pour ce faire, Twitter demandera désormais systématiquement à chaque nouvel utilisateur de valider son adresse ou un numéro de téléphone mobile ; des identifiants qui devront être uniques à un compte et une procédure qui pourra être imposée rétroactivement à des comptes suspects, sous peine de suspension. Autant de méthodes que Twitter est en train d'affiner. Si votre compte tombe dans les filets "anti-bots" ("anti-logiciel automatique) de Twitter, rassurez-vous, vous pourrez faire appel de la décision. Un processus qui sera, lui, arbitré par un humain, un vrai.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Tensions USA-Russie, sur un air de guerre froide ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter