"Spectacles", les lunettes de Snapchat, arrivent en France ce vendredi (et on vous dit comment vous en procurer)

DirectLCI
SOURIEZ – Ouvrez grand les yeux ! À compter de ce vendredi 2 juin, il est désormais possible de se procurer les lunettes connectées Spectacles en France. Vous pourrez les commander en ligne sur le site de Snap Inc. ou en pistant les Snapbots, des distributeurs automatiques de vente qui vont apparaître un peu partout à Paris.

Elles arrivent enfin ! Lancées fin 2016 aux Etats-Unis uniquement, les lunettes de soleil signées Snap Inc. (ex-Snapchat) sont désormais disponibles en France depuis ce vendredi 2 juin. Premier produit conçu par le réseau social de messages éphémères, les Spectacles permettent d’enregistrer de courtes vidéos de 10 secondes (compilées jusqu’à 30 secondes) en vue subjective. De quoi ravir les 55 millions d’Européens qui passent en moyenne 30 minutes chaque jour sur Snapchat. Désormais, ils vont pouvoir s’équiper pour partager un peu plus de leur folie en vidéo.


A travers les lunettes connectées à votre appli, vous allez pouvoir partager votre vision du monde. Connectées en Bluetooth au smartphone, elles ressemblent à s’y méprendre à des montures classiques – turquoise, corail ou noir - et incitent à partager des moments sur Snapchat, dont elles sont un prolongement (ou un vecteur, au choix).

Chaque vidéo enregistrée se présente dans un format circulaire proche de la vision humaine (115 degrés). Laissant les mains libres, elles se substituent aisément à votre regard, façon jeu vidéo. Il est possible de les poster sur le réseau social dans des Stories ou en les envoyant directement à vos amis. 


Elles seront vendues au prix de 149,99 €.

Où se procurer les Spectacles ?

Comme aux Etats-Unis, Snap propose deux façons d’obtenir ses Spectacles :


- Les Snapbots : 

Il s’agit de distributeurs automatiques jaunes qui vont être installés dans des endroits inattendus et amusants de Paris, mais aussi mémorables. Mais attention, seulement une seule journée ! Une carte recensera progressivement les sites choisis 24 heures avant l’atterrissage des Snapbots sur www.spectacles.com.


Un indice pour les Parisiens aujourd'hui : le snapbot fait sa Vedette et vogue pas loin de la Tour Eiffel...


Chaque Snapbot permettra d’essayer virtuellement les Spectacles sur l’écran de l’appareil avant de les acheter. Une fois le modèle sélectionné, vous n’aurez plus qu’à payer par carte bancaire.


- En ligne :

Dès ce vendredi 8h, le site en ligne proposera enfin les Spectacles à la vente en France.


Hormis Paris, les Snapboats seront "parachutés" également à Londres, Berlin, Venise et Barcelone.

Comment fonctionnent les Spectacles ?

Un appui sur la branche gauche des lunettes et vous lancez l’enregistrement d’une vidéo Snap de 10 secondes. Un nouvel appui prolonge la durée de 10 secondes (durée maximale du Snap : 30 secondes). Un appui long stoppe l’enregistrement.

Pas d’inquiétude, vous ne serez pas filmés à votre insu : au lancement de l’enregistrement, un halo lumineux apparaît sur la monture pour prévenir les personnes autour de vous. A l’intérieur, l’utilisateur voit également des LED s’allumer pour être averti.


Vous pouvez récupérer les vidéos dans la rubrique "Memories" de l’appli Snapchat (un glissement vers le haut de l’écran ouvre la rubrique). Vous pourrez alors visionner la vidéo sur votre smartphone en plein écran en inclinant ce dernier. Et chaque snap vidéo peut être enrichi de légendes, filtres et autres stickers en appuyant longuement sur la vidéo.


Chaque Spectacle dispose d'une bonne autonomie lui permettant d'enregistrer une centaine de vidéos avant recharge.


La boîte des Spectacles contient les lunettes de soleil, mais aussi un étui de chargement, un câble de chargement et un chiffon de nettoyage.

Chaque snap vidéo peut être publié dans une Story, envoyée à ses amis ou sauvegarder en format circulaire dans votre appareil photo. Pour les transférer des lunettes à l’appareil, il faudra passer par le Wifi (Android) ou le Bluetooth (iOS – envoi des vidéos en HD via le Wifi).

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter