Surkus, cette appli qui paye des gens influents pour venir à vos soirées

Surkus, cette appli qui paye des gens influents pour venir à vos soirées

TOUT EST DANS L'APPARENCE - Lancée il y a près de deux ans aux Etats-Unis, l'application Surkus permet de réaliser les rêves les plus fous des entreprises et des particuliers à la recherche de notoriété. Contre rémunération, elle sélectionne les personnes les plus cool pour assister à vos événements.

Vous voulez vous transformer en Mr Gatsby le temps d'une soirée ? Une nouvelle application, appelée Surkus, peut vous filer un coup de main. Lancée il y a un an et demi par un entrepreneur américain, elle permet d’embaucher pour de la figuration les êtres les plus populaires et désirables du coin. Le tout grâce à un algorithme qui sélectionne les profils Facebook les plus attractifs en détectant entre autres le nombre de like et les centres d’intérêts des usagers inscrits sur l’application. Grâce à cette nouveauté qui émerge dans la jungle des applications mobile, mannequins, YouTubeurs influents et faux amis sont à une portée de clic. Rassurant, non ?

De 5 à 100 dollars pour une participation

Le slogan de la société, "Sortez. Amusez-vous. Soyez payés", résume en trois phrases le principe de cette application déjà très populaire. Pour le moment, elle compte selon son PDG 150.000 membres. Ils auraient déjà participé à 4.200 événements organisés par 750 clients différents dont de grandes marques, des concerts en live ou des fêtes organisées par des citoyens lambda sûrement assez fortunés.

Selon les événements, les utilisateurs de l’application peuvent gagner de 5 à 100 dollars pour avoir fait une simple apparition ou avoir échangé de manière passionnée avec les autres invités. Briana Siaca, une candidate au concours de "Miss New York" qui compte près de 6.500 followers sur Instagram, a par exemple récemment participé à une soirée organisée par Wearable X rapporte le New York Times. Cette start-up propose des vêtements connectés pour enrichir ses exercices de yoga. La reine de beauté était donc une figurante toute trouvée. Si elle n'a cette fois gagné que 10 dollars, l'influenceuse aurait tout de même, selon le journal, réussi à accumuler 600 dollars en participant à 12 événements. Les plus demandés, eux, peuvent se mettre jusqu’à 4.000 dollars en poche par an, soit 3.400 euros.

When @wearablex launches new technology embedded yoga pants, ya gotta check it out! And let me tell you, I didn't want to take them off 😍 🙌🏻 #WearableX #NadiX #surkus

Une publication partagée par Briana Siaca (@brianasiaca) le

Lire aussi

S'ils veulent être payés, les participants doivent cependant s'acquitter de quelques obligations, comme celle de ne pas quitter les lieux. Ils sont de toute façon traqués grâce au GPS de leur téléphone. Évidemment, il leur est aussi demandé de rester discrets sur l’origine de leur invitation, ainsi que d'être souriants et avoir l'air de s'amuser. Le non-respect de ces règles peut entraîner une baisse du "score de réputation", ce qui diminue les chances d'être appelé par la suite.

Pour l'instant, l'application est uniquement disponible aux Etats-Unis. Mais, dans une société qui accorde de plus en plus d'importance à la beauté et à la popularité, nul doute que l'application saura se faire une place à l'étranger... et pourquoi pas en France.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Gaza : la France appelle Israël à "garantir l'accès rapide et sans entrave de l'aide"

Covid-19 : un tiers de la population de l'UE a reçu au moins une dose

Espagne : arrivée record de 8000 migrants en une journée à Ceuta, 4000 renvoyés au Maroc

Carte bancaire : vos achats en ligne de plus de 30 euros passent à l'authentification forte

La Commission européenne préconise-t-elle réellement de fixer la retraite à 70 ans ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.