Design, (gros) son et lumières... Ces enceintes portables vont enflammer vos fêtes de l'été

TECH
DirectLCI
PARLONS... HIGH-TECH - Au-delà des casques et des petites enceintes sans fil, l’audio portable permet désormais d’emporter de quoi faire la fête partout avec soi, même en vacances. Promesse : retrouver les sons (et les lumières !) du dancefloor.

Bonne nouvelle en ce début d’été : longtemps bridée par la puissance et l’autonomie, la musique mobile repousse désormais ses propres limites, avec des enceintes autonomes dont la taille et la puissance en font de véritables machines à emporter la fête avec soi. 


Premier exemple d’une enceinte qui aurait assez de souffle pour sonoriser une petite fête en extérieur, un modèle signé par le coréen LG : une enceinte baptisée PK7, tête de gondole d’une gamme qui compte aussi deux modèles plus petits. De la taille d’un gros grille-pain, ce produit LG embarque pas mal de son mais aussi des éclairages LED qui suivent le rythme de la musique. Elle dispose également de protections contre l’eau et la poussière pour en faire une enceinte d’extérieur qui résistera à la pluie et aux éclaboussures, mais pas forcément à une immersion dans la piscine. Attribuons-lui aussi un bon point pour l’autonomie affichée d’une vingtaine d’heures et pour le design avec ses poignées qui sécurisent l’appareil et simplifient son transport. Et puis, il y a le son, assez clair mais fort en basse. Comptez environ 200 euros, le prix à payer pour sonoriser votre beach party.

Pour sonoriser une vraie fête, le même constructeur coréen a pensé les choses en plus grand, avec trois appareils moins portables (malgré les poignées et les roulettes) mais qui réalisent la promesse d’un gros son de dancefloor à la maison. Ici, tout est intégré : les enceintes et la table de mixage, dans un appareil intégré qui sait tout jouer, tout lire, de la FM au CD, en passant surtout par deux prises USB et une connexion Bluetooth. Il y a même des roulettes pour déplacer l’ensemble, et sa vingtaine de kilos quand même. Seul détail déroutant dans le design : ici le DJ devra se trouver face à l’enceinte, plutôt qu’à l’arrière. De quoi accommoder de plus petits espaces et signe, surtout, que l’on n’aura pas besoin de rester toute la soirée collé à la console pour que la fête continue. On peut ainsi y connecter jusqu’à trois smartphones qui pourront gérer la playlist en mode collaboratif.

Difficile de faire la catalogue intégral des fonctions DJ de l’ensemble. Elles vont du gimmick (des effets sonores à envoyer avec une grosse poignée centrale) jusqu’à des fonctions de sampling, d’effets, de scratching, ludiques même si elles ne feront pas de vous le nouveau Martin Solveig. Là aussi, la machine allie la lumière au son, avec des LEDs et des barres lumineuses encadrant la face avant ; à gérer selon une foule de modes disponibles.


Au-delà du mode DJ, ce que LG décrit comme une mini-chaîne saura également devenir machine à karaoké. On peut en effet y brancher deux micros filaires et demander à l’appareil de filtrer les voix des chansons. Le tout est séduisant, avec une gamme qui commence à 300 euros, à peine le prix d’une enceinte bluetooth moyen/haut de gamme. Le modèle que nous avons testé, le OK75, est disponible autour de 400 euros et affiche une puissance musicale de 1000W RMS. Probablement suffisant pour l’essentiel des utilisations, même si un modèle à 700 euros et 1800W RMS (sic) est aussi disponible.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Matinale

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter