Tech Express : métro piraté, Tesla volée et supercalculateur japonais

DirectLCI
Le résumé de l'actu high tech du 28 novembre 2016 en moins de 90 secondes

Piratage à San Francisco

Les automates du métro de San Francisco ont été piratés vendredi soir rendant impossible toute vente de billet. Les transports sont donc restés gratuits pendant le weekend férié de Thanksgiving. Les auteurs de l’attaque ont demandé une rançon de 73.000 dollars. Le FBI estime que ce type d’attaques appellées “ransomware” auraient permis d’extorquer plus d’un milliard de dollars en 2016.

Lire aussi

Pour aller plus loin : c’est quoi un ransomware ?

Voler une Tesla, c’est simple comme un clic

Des experts en sécurité américains ont démontré dans une vidéo la possibilité de prendre le contrôle d’une Tesla grâce au piratage de l’application mobile du propriétaire de la voiture. Cette application permet de démarrer la voiture à distance grâce à un login et un mot de passe. En se faisant passer pour un faux hotspot wifi et en proposant de télécharger une fausse application proposant un burger gratuit, les experts ont pu récupérer les identifiants et emprunter la voiture en toute tranquillité.

Lire aussi

La vidéo des experts en sécurité qui prouvent la faille de Tesla

Course à la puissance

Le Japon a annoncé vouloir se doter du plus puissant supercalculateur en 2017. Le projet nippon serait 40% plus puissant et cinq fois plus économe en énergie que son concurrent direct chinois. Cette puissance de calcul supplémantaire servira a développer l’intelligence artificielle de nouvelles machines.


L’actuel plus gros supercalculateur chinois : 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter