Tech Express : Samsung, Android et la censure chinoise

High-tech
DIGEST - Le Samsung Galaxy S8 se fera attendre, le Chromebook va passer sous Android et la censure chinoise est toujours bien active : le résumé de l’actu high-tech du mardi 24 janvier 2017.

Pas de Galaxy S8 à Barcelone

Contrairement aux trois années précédentes, Samsung ne profitera pas du Mobile World Congress de Barcelone pour présenter son nouveau téléphone haut de gamme fin février. Le Galaxy S8 devrait être présenté au mois d'avril lors d'un événement spécial à New York. Le constructeur coréen souhaite en effet prendre plus de temps pour faire une batterie de tests supplémentaires afin d'éviter le fiasco du rappel des Galaxy Note 7. Plus de 3 millions d'appareils avaient été rappelés urgemment à cause de batteries qui prenaient feu.

Des Chromebooks compatibles Android

Google annonce que tous les ordinateurs portables de type Chromebook qui sortiront cette année seront compatibles avec les applications Android. Premier pas vers une fusion entre les deux système d'exploitations ChromeOS et Android, cette compatibilité va surtout permettre aux possesseurs de Chromebook d'accéder aux 2,7 milliards d'applications mobiles Android disponibles sur le Play Store. La plupart des Chromebooks déjà vendus seront progressivement rendus compatibles par une mise à jour. Une façon de fonctionner comme Windows 10 pour les PC classiques et les autres appareils mobiles (tablettes, smartphones) qui profitent du store applicatif de Microsoft.

La Chine renforce sa grande muraille contre l'internet

Le gouvernement chinois a décidé d'interdire purement et simplement l'utilisation de VPN sur son territoire. Ces VPN sont des connnexions sécurisées qui permettaient de se connecter à des réseaux internes aux entreprises, mais aussi d'accéder aux sites internet interdits par le gouvernement comme Facebook, Twitter, YouTube ou des plate-forme de blog. La Chine veut officiellement, au cours des 14 prochains mois, renforcer son filtrage de l'internet. On se sait pas encore si une exception sera tolérée pour les entreprises internationales qui ont besoin d'utiliser ces VPN.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter