Téléphones mobiles : comment se protéger des ondes électromagnétiques

Téléphones mobiles : comment se protéger des ondes électromagnétiques

DirectLCI
PHONEGATE - Même si la nocivité des ondes émises par nos téléphones mobiles n’est pas établie de manière claire, quelques précautions élémentaires peuvent être prises par les consommateurs pour limiter leur exposition.

Après le "dieselgate", en route vers un "phonegate" ? Le lanceur d’alerte Marc Arazi, médecin et expert indépendant, ne cesse de la rabâcher, à qui veut bien l’entendre, depuis déjà plusieurs années : "Les niveaux d’exposition aux radiofréquences annoncés par les fabricants de téléphones portables sont très largement dépassés en conditions réelles d’utilisation". Bien qu’invisibles et indolores, les soupçons concernant leurs risques sur la santé suscitent de plus en plus d’inquiétudes. Et cela même jusqu’en Californie, berceau de la Silicon Valley.


Le département de la santé californien (CDPH) a émis, la semaine dernière, de nouvelles recommandations contre "les effets nocifs potentiels des champs électromagnétiques" qui entourent les téléphones portables. En France, une campagne d’information a été lancée début décembre par Nicolas Hulot, ministre d’Etat, ministre de la transition écologique et solidaire, mettant en avant  que "75% des mineurs équipés d'un mobile l'ont été avant 14 ans".

Soupçons sur les ondes des téléphones mobiles

Depuis 2011, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) classe les radiofréquences comme "peut-être cancérogènes pour l’homme". Et l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a estimé, dans un rapport de juillet 2016, que ces ondes ont "des effets possibles sur les fonctions cognitives et le bien-être" des plus jeunes. Si aucun risque avéré n’est reconnu officiellement, il est nécessaire de prendre des précautions. Pour vous aider à limiter votre exposition, LCI a contacté le Dr Marc Arazi afin de vous livrer les bons gestes à adopter lors de l’utilisation d’un téléphone mobile en vue de limiter votre exposition.  

Utilisez un kit main-libre pour passer vos appels

On ne le répète jamais assez, le meilleur moyen pour limiter l’exposition aux ondes est d’utiliser un kit-main libre. "Le département de santé californien déconseille son usage pour écouter de la musique ou regarder un film, en expliquant que les ondes continuent de passer via les écouteurs. Le mieux est d’utiliser un casque Bluetooth", conseille le Dr Marc Arazi. Selon lui, il est nécessaire de garder autant que possible une distance avec l’appareil. "Dès que cela est possible, privilégiez le haut-parleur du téléphone et posez-le sur la table. Pour réduire l’exposition, on conseille également d’utiliser une coque, ce qui permet de mettre quelques millimètres entre l’appareil et la peau, poursuit le médecin. Inutile d’investir dans une coque 'anti-ondes', un modèle classique fera très bien l’affaire. Ensuite, il faut éviter de garder le téléphone au contact de son corps, que ce soit dans la poche du pantalon ou la poche intérieure de son blouson ou, pire encore, dans son soutien-gorge."

Ne pas dormir avec son téléphone sous l’oreiller

Bon nombre d’entre nous s’endorment avec leur téléphone mobile posé sur l’oreiller. Et pourtant, c’est une très mauvaise habitude, rappelle Marc Arazi. "Si on ne souhaite pas utiliser le mode avion (ndlr : ou le mode nuit) du téléphone, notamment parce qu’on souhaite rester joignable, le mieux est de laisser l’appareil à charger à une distance raisonnable", recommande le médecin.

Optez pour un téléphone mobile avec un DAS faible

Le quoi ? "DAS est l'acronyme du débit d’absorption spécifique, explique le Dr Arazi. Cet indice permet de connaître les radiations ou rayonnements qu’émet un téléphone mobile. Cette valeur exprimée en W/kg vous renseigne sur la nocivité  d’un mobile", explique le Dr Arazi. Entre 2012 et 2016, l'Agence nationale des fréquences (ANFR) s'est penchée sur le cas de 379 téléphones. "Depuis maintenant un an, il est possible de consulter ces informations pour savoir le niveau de radiation de son téléphone mobile, par marque et par modèle, afin de connaître son exposition aux ondes", souligne le médecin. Pour cela, il suffit de vous rendre sur le portail de l’ANFR.

Evitez les conversations longues dans les transports

"Lorsque vous prenez le train, ou dans le métro, voire même en voiture notamment quand le réseau est relativement faible, vous êtes surexposés aux ondes, exlique le Dr Arazi. Le téléphone est poussé à sa puissance maximale pour se connecter aux nombreux relais qu'il croise. Enfin, téléphoner en voiture provoque un effet ‘cage de Faraday’ : les ondes émises par le téléphone, emprisonnées dans l'habitacle, sont concentrées autour de l'utilisateur."

Prenez garde aux enfants et aux femmes enceintes

C’est d'ailleurs la première recommandation de l’Anses. Les enfants ne doivent pas utiliser un portable, ou du moins au contact du corps. "Leur cerveau est plus exposé, en raison d'une boîte crânienne moins épaisse", précise le Dr Arazi. Idem pour les femmes enceintes, reprend le médecin. "Même si un fœtus est protégé par le liquide amniotique, évidemment, il est vivement déconseillé à une femme enceinte d’utiliser son téléphone en le collant à son ventre."

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter