Téléthon : quand la technologie vient en aide au don

Téléthon : quand la technologie vient en aide au don

High-tech
DirectLCI
BON CŒUR 2.0 - La nouvelle édition du Téléthon se tient jusqu'à samedi. Pour faciliter le don, vous pouvez désormais l'effectuer de la voix à l’aide d’Amazon Alexa. Une nouvelle manière de faire appel à la technologie pour inciter les plus jeunes connectés à donner et enrayer une baisse inextricable.

Amazon s’est associé à l’organisation de l’édition 2018 du Téléthon qui se tient jusqu’à samedi un peu partout en France. Pour aider à financer la recherche sur la myopathie, le géant du commerce en ligne a mis toutes ses technologies et possibilités au service de la cause. Il distribue non seulement des enveloppes dans ses colis pour effectuer un don et a ajouté un bouton de paiement dédié sur son site ainsi que sur celui du Téléthon pour faciliter la démarche. 


Mais il a aussi appliqué sa plus grande avancée à l'événement : son assistant vocal Alexa. Pour la première fois, il est donc possible de faire un don de la voix. Il suffit d’activer la fonction ("skill" en anglais) Téléthon au sein d’Alexa et d’avoir un moyen de paiement associé à son compte Amazon. Vous activez alors le paiement par la voix dans les paramètres de l’appareil intégrant l’assistant (gamme Echo ou autres appareils comme des enceintes connectées, l’appli smartphone, etc.). Dites ensuite "Alexa ouvre Téléthon" pour accéder au paiement en indiquant le montant que vous souhaitez verser à l’association AFM-Téléthon. Amazon assure que le service est rapide et sécurisé comme tout paiement sur son site d’e-commerce.

Church Tech, la quête 2.0

De manière plus générale, la technologie s’invite de plus en plus dans le don. S’il fallait auparavant appeler ou envoyer un chèque par courrier, l’arrivée du SMS a permis à des associations et organisations de récolter des fonds via des messages surtaxés. Cela passe également par des applications mobiles pour inciter les plus jeunes à donner encore plus aisément en réalisant une action (par exemple, 1 € reversé pour chaque kilomètre parcouru), des services de paiement en ligne en un clic ou par des opérations définies comme sur Goodeed qui demandent un peu de temps (regarder une vidéo par exemple) contre une somme reversée à une ONG.


L’Eglise s’y est mis également et s’est même organisée autour d’un label "Church Tech", initié par l’association Eglise et Innovation numérique. Son objectif : "disrupter l’Eglise", mettre au point des services innovants répondant aux besoins des fidèles par le biais d’outils numériques. Et parmi eux, la digitalisation de l’offrande afin d’enrayer la baisse inextricable des dons.

En vidéo

La carte bancaire fait son entrée dans les Églises

A Paris, l’église Saint-François Molitor (16e) a ainsi déployé un dispositif pour que les fidèles puissent payer avec leur carte bancaire sans contact sur un panier connecté en osier identique à celui habituel des quêtes. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter