Tesla dévoile sa nouvelle voiture électrique Model 3 et affole déjà les compteurs

Tesla dévoile sa nouvelle voiture électrique Model 3 et affole déjà les compteurs

AUTOMOBILE - En moins de deux jours, plus de 132 000 acheteurs ont déjà réservé leur future voiture électrique, alors qu'une bonne partie d'entre eux n'avaient même pas vu la nouvelle Model 3 de Tesla. Le nouveau véhicule dévoilé en soirée par Elon Musk se veut "plus abordable" et grand public, sans concessions sur ce qui a fait la renommée de la marque américaine.

A voir la longueur des files d'attente, on se croirait à la veille du lancement d'un nouvel iPhone. De potentiels acheteurs ont fait la queue pendant des heures pour acheter un produit dont ils n'avaient pourtant jamais vu la couleur. Et pourtant, c'est une annonce qui a pratiquement éclipsé celle de la sortie de l'iPhone SE d'Apple jeudi. Tesla, le constructeur de voitures électriques, a lancé les précommandes de son nouveau véhicule, la Model 3, avant même de l'avoir dévoilée.


Nul doute que ce lancement pourrait marquer un tournant dans l'histoire de l'entreprise américaine. Souvent comparé à Steve Jobs pour son charisme et son assurance, Elon Musk, le patron de Tesla, voit sa destinée et son entreprise en grand. Longtemps sa marque fut synonyme de voitures de luxe, certes révolutionnaires mais hors de prix. L'arrivée de la Model 3, son premier modèle abordable et donc plus grand public, pourrait être aussi importante que le premier iPhone pour Apple.

Précommandes record à l'aveugle

Après les Model S (berline) et Model X (crossover), Tesla s'apprête à lancer en production la Model 3, sa voiture "pour le marché de masse, abordable". Le prix de base annoncé est de 35 000 dollars (environ 31 000 euros), soit deux fois moins que ses aînées. "L'étape finale du plan", comme l'a expliqué Elon Musk alors qu'il dévoilait enfin les lignes de son petit bijou en soirée. Il avait promis un petit modèle puissant, la Model 3 devrait pouvoir parcourir au moins 345 km avec une seule batterie et sera dotée d'un système de recharge ultrarapide (superchargeur). Avec 5 véritables places, de passer de 0 à 100 km/h en moins de six secondes, elle sera équipée en série des capteurs de conduite autonome "Autopilot". En revanche, les équipements d'assistance de sécurités seront opérationnels sans surcoût, a promis Elon Musk. 

Dès le matin, les précommandes devant les concessionnaires du monde entier avaient débuté, avec pour seules informations les premières rumeurs en circulation sur les caractéristiques du futur véhicule. Un carton ! En un jour et demi (l'Australie avait débuté les réservations avec 9 h d'avance sur l'Europe), Tesla a enregistré plus de 132 000 commandes à travers le monde. Aucun chiffre n'a été communiqué pour la France, mais les premières heures sont satisfaisantes. "C'est signe qu'il y a une belle attractivité autour de la marque. Nous n'avions pas fixé d'objectifs pour la France", se félicite un porte-parole de la marque. "Il y a une belle satisfaction d'avoir vu des clients dès les premières heures devant les points de vente Et pas seulement ceux qui avaient déjà un modèle précédent, il y avait aussi des personnes qui vont découvrir Tesla." 

En vidéo

Tesla dévoile sa nouvelle voiture à 35.000 dollars

Pas d'usine en Europe pour la fabrication

Les réservations débutaient chez les revendeurs ou en ligne, au moment de la conférence de presse. Chaque acheteur a déboursé un acompte de 1 000 euros pour s'assurer d'être l'un des futurs propriétaires de Model 3. Il sera possible à tout moment d'annuler sa réservation sans frais. Le véhicule n'est pour le moment pas disponible. Il est toujours en cours de développement. Les premiers modèles ne seront pas livrés avant fin 2017 aux Etats-Unis, début 2018 en Europe. Quelques mois avant, chaque client aura reçu un mail pour l'inviter à choisir entre les différentes déclinaisons (liées à la puissance du moteur) et options.


Avec une capacité de produire à terme 500 000 véhicules par an, mais qui tournait jusqu'à présent à 10% de ses possibilités, l'usine de Fremont (Californie) sera bien la seule à fabriquer les modèles de Tesla, nous a confirmé la société. Pas d'usine en Europe à prévoir dans l'immédiat, malgré les efforts déployés par les Alsaciens il y a quelques semaines. Une seule autre usine a été sollicitée, la Giga Factory de Reno (Nevada) qui est en charge de la conception des batteries du véhicule. "S'il y a jamais eu une preuve que Tesla est prêt à franchir le pas vers les acheteurs de voiture grand public, c'est ceci", explique Jessica Caldwell, analyste du cabinet Edmunds.com. "Pour être un constructeur automobile à part entière, Tesla a besoin de volume, et le plus tôt sera le mieux. Avec le recul, nous pourrions regarder aujourd'hui comme un véritable moment historique pour Tesla". Le buzz des précommandes record, des files d'attente devant des concessionnaires façon lancement d'iPhone ou sortie de Star Wars, est un premier signe. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La voiture électrique, le véhicule de demain ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter