TEST - Apple iPhone 6 : et si c'était le smartphone idéal ?

High-tech

SMARTPHONE - Il n'est pas parfait. Il a de gros défauts mais aussi un fort pouvoir d'attraction. A n'en pas douter, le nouveau smartphone d'Apple est diablement séduisant. Metronews a pu le tester pendant une semaine. Bilan.

Il existe des smartphones plus puissants. Des modèles dotés de plus de fonctionnalités. Des appareils avec une meilleure autonomie. Des plus résistants. Des téléphones moins chers. Tous ou presque en fait. Mais les années passent et l'iPhone d'Apple reste malgré tout une référence. Et cela risque de continuer quelques années grâce aux avancées de l'iPhone 6. Metronews a pu tester ce nouveau smartphone pendant une semaine et dresse le bilan.

On a aimé

- Le corps : un joli design et une taille d'écran idéale
Le nouveau look de l'iPhone 6 rappelle fortement l'iPod Touch et, dans une moindre mesure, le tout premier iPhone. Rien de révolutionnaire mais c'est une réussite. Apple a abandonné les tranches carrées et les bords aiguisés pour des formes beaucoup plus douces et des arrondis agréables à prendre en main. L'appareil, qui a gagné en finesse (6,9 mm au lieu de 7,6 mm pour l'iPhone 5s), semble aussi léger que son prédécesseur alors qu'il pèse 17 g de plus (129 g sur la balance). La finesse du produit et les bords arrondis jouent en sa faveur. On regrettera simplement la présence de deux bandes - les antennes - qui viennent couper visuellement le dos de l'appareil. Peu esthétiques. Mais la grosse nouveauté, c'est l'écran. Apple a cédé à la pression de la concurrence et consenti à adopter un écran plus grand, de 4,7 pouces (12 cm) de diagonale. Est-ce trop grand ? Non, c'est sans doute le meilleur compromis entre écran plus vaste et encombrement. Certes, le téléphone prend plus de place mais il peut encore se glisser dans la poche d'un pantalon ou d'une veste. Quant à la finition, c'est la marque de fabrique d'Apple : elle est parfaite.

- La tête : toujours un peu plus puissant
Comme à chaque nouvel iPhone, Apple utilise une nouvelle puce. Toujours plus puissante, toujours un peu moins gourmande en énergie. Ici, l'iPhone 6 utilise le processeur A8 avec architecture 64 bits. Comparée à sa grande sœur, cette puce affiche des performances de calcul 25 % meilleures, 50 % de puissance graphique en plus pour une consommation divisée par deux. Ces chiffres étant des données constructeur, elles nécessiteront des tests plus poussés. En outre, la puce centrale de l'iPhone est désormais accompagnée, depuis l'iPhone 5s, d'un coprocesseur. Le M8 est utilisé pour mesurer tous les mouvements du smartphone. Utile pour calculer votre nombre de pas dans la journée mais aussi pour détecter si vous êtes, par exemple, dans une voiture et un train et éviter que l'appareil n'use sa batterie à chercher en permanence une nouvelle antenne à capter.

- L'écran : il en met plein les yeux
La différence est frappante avec l'iPhone 5s. Apple a fait un gros effort qualitatif en la matière avec une très bonne vibrance, un excellent contraste (bien meilleur que sur l'iPhone 5s), une vision précise quel que soit l'angle de vue (même en biais très prononcé grâce à une nouvelle technologie : les pixels à doubles transistors). C'est bien simple, lorsque nous avons vu l'iPhone 6 pour la première fois, nous nous sommes demandé pendant quelques secondes si l'écran était un vrai, tant la précision de l'image était poussée. Un doigt sur l'écran et nous avons été fixé.

- Le Touch ID : il facilite la vie
Le sésame pour un iPhone protégé sans la pénibilité du code à entrer à chaque utilisation. Le Touch ID permet de déverrouiller son smartphone avec ses empreintes digitales (jusqu'à cinq, voir plus avec une astuce) mais aussi de l'utiliser en lieu et place de son mot de passe pour iTunes ou l'App Store. La nouveauté avec iOS 8 est que désormais le Touch ID peut également être utilisé avec des applications tierces en toute sécurité : la liaison empreintes-code se fait uniquement en locale, sur le téléphone, et n'est pas stockée en ligne dans iCloud.

- L'appareil photo : un vrai travail de cohérence
Ici, le parti pris d'Apple peut en surprendre plus d'un. La marque refuse depuis plusieurs modèles d'augmenter le nombre de pixels (8 millions, à l'exception des photos panoramiques qui peuvent aller jusqu'à 43 millions de pixels). Elle estime que ce n'est pas un critère majeur dans la qualité de l'image. Au lieu de cela, elle préfère miser sur un meilleur traitement logiciel des photos, une détection des visages plus efficace (même en mouvements), des fonctionnalités améliorées (comme la possibilité de réaliser des vidéos au ralenti à 240 images par seconde au lieu de 120 sur l'iPhone 5s, une mise au point automatique continue pendant qu'on filme). Globalement, l'appareil photo de l'iPhone 6 n'est sans doute pas le meilleur du marché mais il n'est que très rarement pris en défaut. Sa fiabilité quelles que soient les conditions de luminosité est un vrai plus.

On n'a pas aimé

- Un smartphone non étanche : non mais à l'eau quoi !
Alors que les concurrents (Samsung Galaxy S5, Sony Xperia Z3…) peuvent supporter d'être plongés quelques minutes dans l'eau, Apple n'a toujours pas avancé sur ce terrain. Vraiment dommage quand on sait que l'oxydation du téléphone (chute dans les toilettes, liquide renversé…) est la deuxième cause de panne des smartphones.

- Un NFC, oui mais… beaucoup trop bridé
Les fans d'Apple réclamaient la technologie NFC (mise en liaison Bluetooth entre deux appareils par simple contact éphémère) dans l'iPhone 6. Leur vœu a été exaucé. Sauf que, Apple étant Apple, la firme a fortement bridé son usage : le NFC n'est utile que pour une chose, payer via le système  Apple Pay (disponible uniquement aux Etats-Unis et à partir d'octobre). Oubliez donc l'appairage avec une enceinte musicale, le transfert de données d'un smartphone à l'autre ou l'affichage de photos vers une télévision de dernière génération. Il faudra sans doute attendre iOS9 et peut-être le prochain smartphone d'Apple pour que les lignes bougent en la matière. Apple rattrape donc son retard… mais en frustrant ses utilisateurs.

- L'écran n'est toujours pas en cristal de saphir
Ce nouveau matériau, déjà utilisé pour protéger l'appareil photo au dos de l'appareil, est plus résistant (notamment aux températures élevées), moins sensible à la corrosion et très difficile à rayer. Parfait pour corriger la faiblesse première des smartphones (Apple ou non) dont le bris d'écran est la première cause de panne. Hélas, le prix de ce matériau serait dix fois plus élevé que le verre actuellement utilisé. Sans doute un critère de poids pour expliquer que l'iPhone 6 (pas plus que l'iPhone 6 Plus) n'en soit doté. Bref, les coques ont encore un bel avenir devant elles.

- L'autonomie : toujours pas de miracle
Apple annonce une batterie un peu meilleure sur l'iPhone 6 par rapport à l'iPhone 5s (14 heures en conversation 3G contre 10 heures pour le modèle précédent, 10 heures en navigation Internet en 3G contre 8 heures). Certes, nous avons constaté une petite amélioration mais cela change assez peu la donne : en utilisation un peu intensive (surf sur Internet, WiFi et Bluetooth allumés, utilisation d'applis Facebook et Twitter, quelques appels et quelques dizaines de minutes de jeux), il est bien difficile d'atteindre la fin de la journée sans passer par une recharge au bureau ou une batterie externe de secours. Le fil à la patte est toujours là…

- L'appareil photo qui dépasse : la faute de design d'Apple
Steve Jobs n'aurait jamais laissé passer ça. Il aurait exigé une solution quelconque. Car c'est un fait : l'appareil photo au dos de l'iPhone 6 dépasse de quelques millimètres. La raison ? L'épaisseur du smartphone est trop fine pour pouvoir physiquement accueillir toutes les couches de lentilles du capteur. Apple a donc dû se résoudre à cette excroissance. Dommage. Pour autant, on ne peut pas dire que le smartphone soit vraiment bancal une fois posé sur une surface plane. C'est déjà ça.

- Le prix toujours aussi élevé
Alors que l'iPhone 5s n'était déjà pas abordable - son prix de lancement allait de 699 euros (16 Go) à 899 euros (64 Go) -, Apple a décidé de proposer l'iPhone 6 un tantinet plus cher. Ecran plus grand et puis après tout… pourquoi se gêner. Apple n'a jamais caché qu'il faisait dans le haut de gamme et tient à conserver de bonnes marges. Le premier prix de l'iPhone 6 en France (hors abonnement) va donc de 709 euros (16 Go de stockage) à 919 euros pour 128 Go. La barre psychologique des 1 000 euros est franchie avec l'iPhone 6 Plus. Trop cher ? Oui. Mais il ne faut pas croire que cela a le moindre impact sur les ventes : Apple affirme avoir vendu plus de 4 millions d'unités (iPhone 6 et 6 Plus) en 24 heures. Un record.

BILAN
Apple ne souhaite clairement pas entrer dans la compétition technologique de ses concurrents. L'iPhone 6 n'est pas l'appareil le plus puissant, il lui manque bien des fonctionnalités (NFC ouvert, port microSD, fonctions ies avancées, processeur ultra-puissant), il n'est pas étanche et ne possède pas la meilleure autonomie. Mais.

Pas le meilleur mais l'iPhone 6 n'en demeure pas moins un excellent smartphone. Il n'a pas à rougir d'un gros défaut rédhibitoire, sa finition est soignée et les matériaux utilisés de grande qualité. Bien que fermé, la richesse et la qualité de l'écosystème d'Apple ne sont plus à démontrer, de même que son ergonomie et sa simplicité d'utilisation. Le  nouveau système d'exploitation iOS 8  continue dans ce sens. En passant d'un écran de 4 à 4,7 pouces, Apple fait taire la principale critique contre l'iPhone : devenu trop petit - et donc daté - face à la concurrence. Des qualités que l'américain n'hésite pas, hélas, à faire payer au prix fort.

En savoir +
Tous les prix chez Apple, Orange, SFR, Bouygues Telecom et SFR
iPhone 6 et iPhone 6 Plus : Apple annonce en avoir vendus 4 millions en précommande - Comparatif des caractéristiques techniques : l'iPhone 6 contre le Galaxy S5, l'Xperia Z3, etc.
iPhone 5s, iPhone 6 : les conseils pour les revendre et les acheter moins cher
Apple Pay : Apple aspire à révolutionner le paiement sans contact
7 choses à savoir sur l'iPhone 6

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter