TEST - Avec son Pixel 4 XL, Google améliore (timidement) son smartphone star de la photo

High-tech

PHOTOPHONE – Les Pixel 3 avaient frappé un grand coup l'an passé sur le marché du smartphone photo en obtenant des rendus bluffants avec un seul capteur. Leurs successeurs se dotent cette fois de deux capteurs pour maximiser cet atout-phare. Nous avons testé la version grand écran, le Pixel 4 XL, pour vérifier si l’expérience était réellement améliorée. Découvrez notre verdict.

Après avoir dégainé l'an dernier le Pixel 3, smartphone de haut vol et cador de la photo avec seulement un seul capteur (il est vrai bien épaulé par les logiciels maison), Google revient cette année avec sa série Pixel 4 qui promet encore plus. Revus sur la forme comme sur la photo et le fond, les appareils de la firme californienne montent-ils encore plus en gamme ? 

Nous avons testé le Pixel 4 XL, le modèle grand format, pour vérifier si l’ajout d’un second capteur et de petits à-côtés valaient le détour.

Lire aussi

Deux capteurs pour une photo deux fois meilleure ?

Après le Pixel 3 unanimement salué pour sa qualité photo avec un seul capteur, Google dote donc le Pixel 4 d'un téléobjectif pour mieux jouer sur la profondeur de champ ou le mode portrait. Question qualité, une fois de plus, le talent du logiciel photo et de l’intelligence artificielle fait beaucoup pour l'amélioration du rendu, toujours excellent, de la photo. Même si l'on ne voit pas tout de suite ce qu'apporte le second capteur, les contours des photos portrait sont plus nets et les couleurs plus naturelles qu’auparavant.  

Le second capteur profite surtout à la gestion de l'arrière-plan et au mode double exposition qui ajuste l’éclairage selon les différents plans de la photo. Le zoom numérique 8x fait pour sa part le travail, sans être bluffant. Ce qui n’est pas le cas du mode Vision de nuit. Comme sur le Pixel 3 où la photo en mode nuit avait suscité quelques "Waouh" sur sa capacité à éclairer une scène ou à permettre la lecture de panneaux photographiés dans le noir, le logiciel photo du Pixel 4 continue de faire des miracles sur la retouche immédiate. Il ajoute aussi le mode astrophotographie qui permet, en posant l’appareil sur un trépied, de capturer les étoiles, voire la Voie Lactée.

Au final, la photo n'effectue pas forcément un pas de géant. Mais c'est tout simplement car elle était déjà tellement en avance par rapport à la concurrence qu'on en vient à faire la fine bouche. Le Pixel 4 XL se contente ainsi de peaufiner les détails, notamment la photo en macro. On regrette aussi l’absence d’un ultra-grand angle pour certains paysages que les efforts du logiciel ne réussissent pas vraiment à compenser. Seule réelle prise en défaut : l'appareil n'aime pas les environnements sombres avec des néons clignotants et affiche alors d'inattendues stries (photo ci-dessous). De son côté, le format carré de l’appareil photo au dos ne plaira pas à tout le monde, notamment ceux qui l’avaient brocardé sur le dernier iPhone 11 Pro

Un nouveau design plus élégant

Faisant souvent débat, Google a revu sa copie sur le look de ses smartphones. Exit le design un peu trop carré et le dos bi-matière lisse et poli. Cette fois, le Pixel 4 XL arbore un châssis en verre avec des contours au revêtement un peu plus agrippant. Cela permet une bonne tenue en main, malgré un beau gabarit (16 cm de long) et un poids certain (193 g). Comme il sera disponible uniquement noir en France, gare aux traces de doigt au dos de l'appareil !

L’écran OLED de 6,3 pouces est de très bonne qualité et dispose de la luminosité adaptée selon l’éclairage de votre pièce. Avec l’apport des haut-parleurs stéréo, visualiser une vidéo est plutôt agréable. Comme d’autres smartphones, le Pixel 4 XL propose le rafraîchissement de l’affichage jusqu’à 90 Hz  pour rendre la lecture, le scroll de pages internet ou encore le jeu vidéo plus fluide lorsque vous faites défiler l'écran. 

Contrôle sans les mains, reconnaissance faciale et retranscription audio : les principales nouveautés

En façade, on constate un changement de taille : la disparition de l’encoche "iPhone" qui laisse sa place à une large bande abritant la caméra selfie et les capteurs pour le nouveau système de déverrouillage Face Unlock. On ne trouve cependant pas de lecteur d’empreinte au dos de l’appareil ou sous l’écran en complément. Et si la reconnaissance faciale s’avère rapide et utilisable quel que soit le sens de tenu, elle laisse perplexe sur son manque de sécurité (il est possible de déverrouiller le smartphone avec les yeux fermés…). 

 

Le capteur radar Motion Sense permet de gérer l’appareil par la gestuelle. Mais il s’avère plutôt limité en usage. Vous allez pouvoir lancer de la musique ou une vidéo sur YouTube, passer au titre suivant ou encore couper le son d’un appel (mais pas le rejeter) en balayant la main au-dessus de l’écran. C’est finalement en interagissant avec Pikachu et les Pokemon, nouveaux fonds d’écran animés, que nous avons le plus essuyé la fonctionnalité. Mais pas très longtemps. Motion Sense peut aussi détecter des mouvements autour de l’appareil et donc s’éveiller ou se mettre en veille pour économiser de la batterie.

Voici enfin une nouvelle application qui va faire le bonheur de beaucoup. Dictaphone n'est pas qu'un simple... dictaphone. Elle ajoute la retranscription écrite en direct. Vous obtenez alors un fichier audio et un fichier écrit dans lequel vous pouvez même effectuer de la recherche de mot-clé pour retrouver le passage oral. L’intelligence artificielle et la reconnaissance vocale maison se chargent du travail. Certes, l'appli n’est pour le moment qu’en anglais, mais Google nous a certifié que son déploiement en français était imminent

L'autonomie au rendez-vous

Pas de stockage faramineux à attendre, la firme de Mountain View compte toujours sur vous pour utiliser ses services Cloud en complément (Google Drive et Google Photos). Il faudra donc vous contenter de 64 Go de stockage, ce qui, de nos jours, est extrêmement faiblard. Côté autonomie, le Pixel 4 XL avec ses 3.700 mAh a meilleure allure et peut tenir une journée et demie. Avec les atouts du système d’exploitation Android 10 en prime, la batterie diminue moins vite. En revanche, pas de wifi 6 ni de 5G à l’intérieur. Mais le Pixel 4 XL arrive avec un prix en baisse de 100 euros par rapport à son prédécesseur -même remarque pour le Pixel 4.

Prix : 769 euros pour le Pixel 4, 899 € pour le Pixel 4 XL - Disponible en noir

Fiche technique

Ecran 6,3 pouces OLED QHD+ 19:9 avec affichage fluide jusqu’à 90 Hz et adaptation lumineuse Ambient EQ

Mode Always-on (affichage permanent) Compatible HDR

Processeur Qualcomm Snapdragon 855

Module de sécurité Titan M

6 Go de mémoire vive, 64 ou 128 Go de stockage

Appareil photo - A l’arrière : capteur principal de 16 Mpx (f/2.4) et téléobjectif de 12 Mpx (f/1.7), avec autofocus avec détection de phase, stabilisation d’image optique et électronique - Vidéo jusqu’à 4K/30 images par seconde

A l’avant : camera selfie de 8 Mpx (f/2.0) avec champ de vision de 90 degrés et système de reconnaissance faciale Face Unlock

Batterie de 3.700mAh avec port USB-C et chargeur rapide 18 W, compatible charge sans fil Qi 

Android 10

Bluetooth 5.0

Slot nano SIM+ eSIM

Certification d’étanchéité IP68

193 g

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter