TEST - Dragon NaturallySpeaking 13 : oubliez votre clavier et donnez de la voix

TEST - Dragon NaturallySpeaking 13 : oubliez votre clavier et donnez de la voix

DirectLCI
DICTÉE VOCALE - Ne plus taper ses textes au clavier mais les dicter à son ordinateur ? Voilà ce que propose Dragon NaturallySpeaking. Mais cela fonctionne-t-il vraiment à l'usage ? Réponse dans ce test.

Avec ce logiciel de reconnaissance vocale, votre ordinateur va vous obéir au doigt, à l'œil mais aussi à la voix. Dragon NaturallySpeaking 13 permet la dictée vocale… et même la prise de possession de la machine à la voix. Mais, à l'usage, est-ce agréable et utile ? Metronews l'a testé pendant deux mois et vous répond.

Installation 3/5
Même si ce type de produit a fait de grands efforts pour simplifier l'installation du logiciel sur votre machine, cela reste encore et toujours assez pesant de devoir passer par de nombreuses étapes avant de vraiment commencer à faire joujou avec Dragon NaturallySpeaking 13. Néanmoins, les étapes ont été réduites, le temps de dictée pour caler votre voix avec la machine est plus court qu'il n'a jamais été. A noter qu’on peut enfin utiliser le micro intégré de son ordinateur pour faire fonctionner le logiciel. A une condition : qu'il y ait aucun bruit dans la pièce. Reste qu'il faut toujours en passer par cette phase de paramétrage…

Efficacité 4/5
Dragon annonce 15 % de fiabilité en plus du logiciel dans la reconnaissance des mots entre la version 12 et la version 13. Effectivement, au cours de notre utilisation de NaturallySpeaking, il s'est révélé très pertinent. Et même de plus en plus à force de l'utiliser puisqu'il "apprend" de mieux en mieux à reconnaître votre voix et vos tics vocaux (un accent, une façon singulière de prononcer un mot ou même les noms de famille de certaines personnes). Sur un même ordinateur, il est possible de créer des profils différents pour chaque utilisateur afin de ne pas interférer entre plusieurs voix différentes. Enfin, dans la version Premium, vous pouvez enregistrer un texte sur un autre support numérique et l'importer pour ensuite le retranscrire en texte. Bien pratique pour travailler de partout, même loin de son ordinateur.

Personnalisation 5/5
Pour utiliser Dragon NaturallySpeaking, il faut en passer par des commandes spécifiques pour indiquer un passage à la ligne, une virgule, un saut de page, etc. Mais le logiciel peut adopter une personnalisation poussée pour changer les commandes, voire en créer de nouvelles. Cela permet, par exemple utiliser la voix pour piloter une application musicale, un lecteur vidéo, etc. sur son ordinateur. En revanche, impossible de retranscrire une conversation. Quand deux voix, ou plus, se mêlent ou alternent, le logiciel est perdu.

Fiabilité 4/5
Il reste cependant quelques écueils à l'utilisation de ce type de logiciel de dictée vocale. En hiver, par exemple, fuyez les rhumes qui vont modifier votre intonation au point, parfois, que Dragon NaturallySpeaking ne reconnaîtra plus son maître. Si vous avez tendance à parler un peu trop bas, notamment en fin de phrase, il peut aussi être à la peine. Enfin, si vous utilisez le micro de votre ordinateur, il faut vraiment faire le silence autour de soit. Oubliez la musique en fond sonore ou, pire, des bruits d'enfants dans la pièce d'à côté.

Prix 3/5
La version Dragon NaturallySpeaking 13 Home est vendue 99 euros tandis que la version Premium (importer des enregistrements audio pour retranscription, raccourcis vocaux, etc.) est vendue 169 euros.

Note finale : 3,8/5

Pour : fiable quand l'utilise dans les bonnes conditions, personnalisable, compatible PC et Mac (dans ce cas, il existe une autre version prénommée Dragon Dictate 4).
Contre : le bruit alentour est un vrai problème si on n'utilise pas un casque micro, un temps d'adaptation est nécessaire.

CONCLUSION
Dicter un texte plutôt que de le taper est une gymnastique intellectuelle bien différente à laquelle il faut s'habituer. Passée cette phase d'adaptation, le système se révèle séduisant (même si nous n'avons jamais accroché à la mise en forme des documents à la voix). Les personnes qui tapent vite au clavier pourraient trouver ce logiciel inutile, voire une perte de temps, mais c'est une tout autre manière de travailler. Certains y seront totalement réfractaires, les autres ne pourront plus s'en passer.

EN SAVOIR +
>>  Sony Walkman NWZ-WS610 : du sport en musique mais sans fil à la patte
>>
 Withings Activité : la première montre connectée qui sait se faire discrète
>> 
YotaPhone 2 : le smartphone double écran venu de Russie

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter