TEST - Garmin Forerunner 225 : une montre de course avec cardio au poignet

High-tech
RUNNING - Cette montre de footing intègre directement le calcul des pulsations cardiaques. Plus besoin de porter une ceinture cardiofréquencemètre. Mais est-ce fiable ? Metronew sl'a testée.

Pour se lancer dans la course à pied ou progresser avec des données chiffrées de ses sorties, la solution est l'utilisation d'une montre de running GPS. Et pour une véritable efficacité, il est nécessaire de prendre en compte le rythme cardiaque pendant la course. Pour cela, deux solutions : une traditionnelle ceinture cardiofréquencemètre - très fiable mais pas toujours agréable à porter - ou une montre avec mesure du cardio au poignet. Garmin vient de lancer un modèle de ce type, la Forerunner 225. Voici ce que nous en avons pensé après plusieurs semaines de test.

Une montre simple d'utilisation
La marque Garmin a fait des efforts dans l'ergonomie des menus… et c'était nécessaire ! Ici, même sans s'être plongé des heures dans le mode d'emploi de la montre, on comprend assez vite comment utiliser les cinq boutons placés sur les côtés de l'appareil. Car l'écran n'est pas tactile (hélas, c'est un détail assez appréciable de sa grande sœur, la Forerunner 620). A noter qu'en cours de course, il est possible d'afficher un écran très visuel qui situe le rythme cardiaque sur une jauge colorée. Pratique pour voir si la "machine" s'emballe un peu trop ou, au contraire, si on a de la marge pour pousser un peu plus.

 Design correct mais un peu épais
En raison du système de capteur cardio directement intégré dans la montre et non pas récupéré d'une ceinture cardiofréquencemètre, la Forerunner 225 est un peu épaisse. D’autant plus que, pour gagner en précision, Garmin a décidé de créer une sorte de "chambre noire" entre la montre et la peau du sportif en utilisant un petit joint de silicon. Son aspect sportif rend difficile de porter cette montre au quotidien (notamment pour les femmes). Pourtant, elle intègre un compteur de pas.

 Un capteur cardio convaincant, à condition de porter la montre serrée
Le gros point d'interrogation de la Forerunner 225 est évidemment la précision du capteur cardio, fabriqué par la marque Mio. Lors de nos tests, nous avons porté simultanément une Forerunner 225 et une Forerunner 620 (avec ceinture cardiofréquencemètre). Nous en avons tiré deux enseignements : pour espérer des données fiables, il est très important de porter la montre serrée au poignet. Un tout petit peu plus serrée qu'à la normale (très ajustée dirons-nous). Il ne faut pas du tout que de la lumière entre dans la "chambre noire". Mais une fois cette étape passée, le système se révèle particulièrement fiable. Nous avons bien constaté quelques pulsations de différences (entre 0 et 10 au maximum) mais les variations de rythme restaient similaires entre les deux appareils, ce qui est l'essentiel. Certes, avec le cardio au poignet, certaines informations fournies par le cardiofréquencemètre (fréquence et temps de contact avec le sol -, inclinaison du buste, etc.) sont soit un peu moins fiables (utilisation de l'accéléromètre interne), soit absentes. Reste que ces données ne sont pas vitales pour un utilisateur amateur ou même éclairé…

Une application qui pourrait être améliorée
Pour récupérer ses données et les stocker sur le service gratuit en ligne Garmin Connect, deux options : passer par son ordinateur et le câble de recharge de la montre (qui ne fonctionne qu'avec ce type de montre, Garmin s'évertuant à faire un chargeur différent par appareil hélas) ou se connecter en Bluetooth à son smartphone. Le système se révèle relativement simple mais l'application et le site mériteraient quelques améliorations, notamment au niveau de l'ouverture avec d'autres services sportifs et la gestion des réseaux sociaux (Garmin se contente du minimum). L'ergonomie est aussi à améliorer : même si on n'utilise pas l'option tracker d'activité, la page d'accueil de l'application est forcément le rapport global d'activité (calories brûlées, pas, sommeil, poids, etc.). Il faut aller dans Sport puis Activités pour découvrir sa dernière course par exemple. Fastidieux.

BILAN
Globalement, la montre Forerunner 225 est une bonne surprise. La fonction cardio au poignet se révèle convaincante, même si les coureurs avancés qui pratiquent certains exercices de fractionné (30/30 ou 15/15 par exemple) y verront sans doute des limites. En effet, les mesures présentent parfois un léger décalage de 1-2 secondes qui vient un peu tout chambouler sur du fractionné court. Néanmoins, il est toujours possible d'appairer une ceinture cardio pour ce genre d'exercice. Pour le débutant motivé ou l'amateur qui pratique 2, 3 voire plus de sorties par semaine, cette montre GPS à 299 euros se révèle un très bon choix. Le tracker d'activité est un bonus appréciable.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter