TEST - Nest Cam, la caméra de surveillance ultra simple d'utilisation

High-tech
MAISON CONNECTÉE - Pour surveiller sa maison au quotidien ou l'utiliser comme babycam, la Nest Cam joue la carte de la simplicité.

Voici un marché florissant : celui des caméras de surveillance raccordées à Internet sur votre réseau domestique et qui se gèrent via le smartphone. Après celle de Withings et celle de Netatmo, metronews se penche sur le modèle créé par Nest, le fabricant de thermostat et détecteur de fumée intelligent (et filiale de Google ).

Une installation simplissime
La Nest Cam se pose sur une surface plane (avec la tête qui s'oriente aussi du haut vers le bas) ou peut s'accrocher à un mur grâce à une base fournie. Aimantée, la caméra peut même s'accrocher à une surface en métal. Une fois cela fait, on branche la caméra à une prise de courant, on télécharge l'application Nest, elle repère la caméra et il ne suffit plus qu'à la raccorder à son réseau Internet WiFi. Une fois l'opération réalisée, il suffit de lancer l'appli sur son smartphone pour voir en temps réel le flux vidéo. Lors de notre test, le système fonctionnait sans difficulté mais il nous est arrivé à deux-trois reprises, quinze jours d'utilisation, de constater que le flux était stoppé suite à un bug.

 Du streaming à volonté mais pas de sauvegarde sans abonnement
En utilisation, il est possible d'accéder autant de fois et aussi longtemps que l'on veut au flux vidéo ainsi fourni. Deux restrictions toutefois : cela a tendance à faire chauffer le smartphone et faire chuter son autonomie. D'autre part, la Nest Cam ne permet de sauvegarder une session enregistrée sans passer par un abonnement de stockage d'espace dans le cloud. Par exemple, on peut demander à la caméra de déclencher un enregistrement en cas de mouvement dans la pièce. Une courte vidéo d'une poignée de secondes est alors visible dans l'historique de l'application, qui se présente sous forme de timeline. Mais cette vidéo ne peut être récupérée si on n'a pas souscrit à un abonnement sans engagement (10 euros pour 10 jours ou 30 euros pour un mois). Dommage.

 Un système de surveillance classique
La Nest Cam est capable de se déclencher suite à un mouvement dans la pièce (une personne qui passe, un élément qui tombe…) ou l'émission d'un son. Il est possible de définir des zones précises dans une même pièce (si on ne veut pas que les gens à la maison s'approchent du frigo par exemple) mais cette option n'est possible qu'en ayant souscrit un abonnement au cloud. La caméra - qui filme à 130° et capte les sons environnants - est également dotée d'un micro (la latence constatée est d'environ 3 secondes, ce qui est mieux que d'autres caméras testées). Cela peut éventuellement servir aux parents pour échanger rapidement avec leurs enfants quand ils rentrent de l'école (et s'affalent dans le canapé devant la TV plutôt que de faire leurs devoirs) ou pour faire fuir les voleurs (mais il faudra être convaincant). A noter aussi que la caméra filme de nuit, et s'en sort plutôt mieux que la plupart des modèles du marché en termes de qualité de l'image dans ces conditions.

 Des fonctions de programmation
Il est possible de désactiver automatiquement la caméra quand on rentre chez soi (cela évite une timeline d'alertes longue comme le bras) grâce à la géolocalisation de son smartphone par rapport à l'adresse de son domicile. Il est également possible de programmer le fonctionnement de la Nest Cam sur des plages horaires précises (quand vous êtes au travail).

 BILAN : Une bonne caméra de surveillance mais relativement dépendante du cloud
A l'usage, la Nest Cam s'est révélée convaincante : simple à utiliser, relativement discrète avec son design sobre et léger et dotée d'une application efficace, sans fioritures et intuitive. On regrettera que l'option de définition de zones dans une pièce et de récupération de vidéos ne soit possible qu'à condition de souscrire à un abonnement. Cela peut se comprendre si on part en vacances (la formule 10 jours est alors pratique) mais il devrait être possible de récupérer gratuitement une courte vidéo qui a été filmée quelques heures ou minutes avant. Ne serait-ce que dans un nombre limité par mois. Reste qu'à 199 euros, voici une caméra de surveillance à considérer avec sérieux. D'autant plus si vous possédez déjà un thermostat intelligent de la marque ou son détecteur de fumée. En effet, les différents éléments sont capables de collaborer et fonctionnent avec la même application.

EN SAVOIR +
>>  Netatmo Welcome : la caméra de surveillance qui apprend à vous connaître
>>  Withings Home : une caméra de surveillance connectée… et bien plus que ça
>> 
Nest : "Notre idée n’est pas de faire des appareils connectés, mais intelligents"

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter