TEST - Netatmo Welcome : la caméra de surveillance qui apprend à vous connaître

High-tech
OBJET CONNECTÉ - Withings, Netatmo, Nest… les petites caméras connectées se multiplient dernièrement. Celle-ci a de particulier qu'elle est capable de reconnaître les visages.

Pour s'émanciper des coûteux abonnements de sociétés de surveillance, il est désormais possible pour les particuliers de s'équiper de caméras de surveillance simples à utiliser et connectées à Internet. Mais toutes ne se valent pas. La Netatmo Welcome, vendue 199 euros, est-elle un bon choix ? Metronews l'a testée et vous livre ses avantages et inconvénients.

On a aimé

Une installation ultra-simple
Grâce à sa caméra grand angle (130°), la Netatmo Welcome englobera une large zone de la pièce dans laquelle elle sera disposée. Il est conseillé de la mettre face à la porte d'entrée mais vous pouvez aussi la disposer dans la pièce principale. Pour la mettre en fonctionnement, il suffit de la brancher à une prise de courant. Pour la connecter, il suffit de télécharger l'application dédiée (Android ou Apple) puis d'indiquer le réseau WiFi à utiliser (ou connecter la Welcome via un câble Ethernet). En cinq minutes, le tour est joué.

 Une récupération des images facile
Bonne alternative pour sécuriser une maison sans avoir à payer le coûteux abonnement des sociétés de sécurité, les caméras de surveillance IP (connectées à Internet) ne permettent pas toujours de récupérer simplement les images filmées. Il faut souvent, pour en bénéficier, passer par un abonnement mensuel de stockage dans le cloud (a contrario, Netatmo ne propose pas du tout cette option). Au prix d'une dizaine d'euros en général. Ce n'est pas le cas de la Netatmo Welcome qui est dotée d'une carte de stockage miniSD (8 Go) par défaut. Qui plus est, il est possible de récupérer de courts extraits vidéo à distance. Il suffit pour cela de passer via l'application sur son smartphone. Bien vu.

 Un design soigné
Des matériaux de bonne qualité et un design léché permettent de placer cette caméra de surveillance aux vues et au su de tous. On apprécie l'effort, qui est se justifie toutefois par le prix, au-dessus des tarifs moyens d'une caméra IP plus classique.

On n'a pas aimé

 Une reconnaissance des visages fastidieuse
C'est le petit plus annoncé de cette caméra de surveillance : elle est capable d'identifier les habitants d'un foyer et d'agir en conséquence (désactiver le mode de surveillance avancé, arrêter de filmer quand telle ou telle personne est à la maison, envoyer un message aux parents quand un enfant rentre de l'école, etc.). Intéressante sur le papier, cette fonctionnalité s'est révélée très lente dans sa mise en place à l'usage. Première erreur : placer la caméra de telle sorte qu'une TV soit dans son champ de vision. Parfait pour recevoir une alerte sur son smartphone pour vous indiquer que Jean-Pierre Pernaut est passé chez vous ! Seconde difficulté : la caméra met beaucoup de temps à identifier les visages. Selon nos tests, il a fallu près de deux semaines pour qu'un visage soit identifié et reconnu de manière relativement systématique. Même après, il lui arrivait encore de classer en "inconnu" une personne déjà répertoriée. Résultat : de nombreuses alertes intempestives et inutiles avec comme seule solution pour y mettre fin le fait de se rapprocher vraiment de la caméra et d'attendre 5 secondes qu'elle nous identifie. Vous avez dit fastidieux ?

 Une tendance à chauffer
Banchez la caméra Netatmo, laissez-la fonctionner quelque temps puis prenez-la en main : elle est bien chaude (plus de 40 ° à vue de nez). Et ce, quel que soit le moment de la journée, aussi bien quand il y a du monde qui passe que quand on rentre tout juste au domicile. Il faut craindre une consommation électrique assez élevée… et il n'est pas certain que les composants de l'appareil apprécient très longtemps ce traitement.

 Une qualité d'images correcte mais sans plus
Officiellement, les images filmées sont en Full HD (1920 x 1080p). Officiellement seulement. Lors de nos tests, nous avons constaté - en mode streaming - une image correcte mais assez loin de ce qu'on pourrait espérer en Full HD, notamment quand la caméra est dans des conditions un peu complexes (contre-jour ou pénombre). Pour profiter d'une qualité réellement bonne, il faut récupérer la séquence enregistrée sur la carte miniSD. Enfin, si la Netatmo Welcome est capable de filmer de nuit, elle n'y fait pas d'étincelles non plus. Un résultat correct mais loin d'être bluffant.

VERDICT
Il faut avoir un peu de patience au début avec cette caméra de surveillance. Si l'installation se fait en moins de cinq minutes montre en main, la Netatmo Welcome met un temps certain à identifier correctement les visages. Mais les usages possibles par la suite sont intéressants. Enfin, le stockage sur une carte SD est un vrai plus à notre sens, permettant de passer outre un abonnement mensuel au cloud. Reste une inquiétude à moyen terme : cette surchauffe permanente de la caméra…

EN SAVOIR +
>> TEST - 
Withings Home : une caméra de surveillance connectée… et bien plus que ça
>> Tous nos tests high-tech

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter