Toy Rescue : quand l'impression 3D vient au secours de vos vieux jouets

Toy Rescue : quand l'impression 3D vient au secours de vos vieux jouets
High-tech

SOLUTION - Difficile parfois de se séparer de son jouet préféré parce qu’une pièce est cassée ou perdue, sans savoir pour autant comment lui donner une seconde vie. Créé par la société française Dagoma, le site collaboratif Toy Rescue propose gratuitement des pièces détachées à imprimer en 3D chez soi pour réparer de vieux jouets emblématiques.

Ils sont 40 millions par an. 40 millions de jouets jetés par les Français car ils sont cassés et jugés irréparables. A Noël, d’autres vont venir s’amonceler sous le sapin, puis dans les paniers et sur les étagères des chambres. Pourtant, la technologie permet désormais de donner une seconde vie, ou du moins de prolonger l’existence, de très nombreux jeux et jouets. Et faire du coup également un geste pour la planète.

C’est le constat auquel est arrivé la société Dagoma, leader européen de l’impression 3D. Dans la majorité des cas, un jouet finit en effet à la poubelle car les propriétaires, voire les fabricants, n’ont pas les pièces détachées nécessaires. C’est là qu’intervient l’impression 3D qui permet désormais de tout concevoir si l'on dispose du fichier du modèle nécessaire.

Lire aussi

Les jouets les plus vendus ces 40 dernières années peuvent être réparés

Or, justement, les adeptes de l’impression 3D sont de plus en plus nombreux et n’hésitent plus à s'échanger gratuitement les fichiers pour que chacun puisse fabriquer chez lui ce qu’il veut. Dans cette mouvance, la plateforme Toy Rescue a donc vu le jour sous la houlette de Dagoma. 

L’entreprise française a étudié de près les jouets les plus vendus de ces 40 dernières année et les pièces qui étaient le plus souvent cassées ou perdues. Elles ont ensuite été modélisées et recréées à l’aide d'un scanner 3D. Une centaine ont ainsi pu être identifiées. On trouve aussi bien des pièces de Monopoly ou de Trivial Pursuit que des éléments de Barbie et autres personnages de Star Wars, des roues de voiture, l’arme de Goldorak ou le couvercle arrière de la Game Boy.

La possibilité de demander l’aide de la communauté de créateurs

Toy Rescue veut désormais se servir de vaste base de données pour permettre à chacun de redonner vie à ses jouets. Il suffit de parcourir le site pour trouver la pièce manquante, de télécharger le fichier gratuitement et de lancer l’impression. Pas de panique si vous n’avez pas d’imprimante 3D chez vous : Toy Rescue dispose d’un onglet de mise en relation pour demander à des "Makers" de vous les imprimer et de vous les envoyer.

Toy Rescue étant une plateforme collaborative, il est possible d’y déposer ses propres créations pour aider d’autres personnes ou bien de faire des demandes de pièces spécifiques au cas où un autre utilisateur aurait le fichier en stock.

En vidéo

Jouets cassés : une imprimante 3D pour les réparer

En podcast

Tous nos podcasts sont à écouter ici.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 50.000 nouveaux cas détectés en 24 heures

L’ŒIL DE LAURENCE HAÏM - "Il se passe quelque chose au Texas"

CARTE - Reconfinement : regardez jusqu’où vous pouvez sortir autour de chez vous

EN DIRECT - Attentat de Nice : un deuxième homme au contact du terroriste interpellé

Olivier Véran a-t-il affirmé que "c’est le confinement qui provoque la circulation du virus" ?

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent