Trois nouvelles super-Terres découvertes à 21 années-lumière de nous

Trois nouvelles super-Terres découvertes à 21 années-lumière de nous
High-tech
DirectLCI
ESPACE - Il y a le Soleil et puis il y a l'étoile HD219134. Autour d'elle, des astronomes de l’Université de Genève ont découvert trois super-Terres.

Ces trois nouvelles exoplanètes ont une masse comprise entre 1 et 10 fois celle de la Terre, d'où leur nom de super-Terre. Elles viennent d'être découvertes par des astronomes de l'université de Genève et orbitent autour d'une étoile nommée baptisé HD219134. Celle-ci, qui est plus froide et un peu plus petite que le Soleil, est située à 21 années-lumière de nous, dans la constellation Cassiopée.

Les chercheurs, qui ont publié un communiqué sur le sujet , indiquent que l'une des super-Terres en particulier a été analysé, au moment où elle passait devant son étoile. C'est le télescope spatial américain Spitzer qui les a détectées. Nommée HD219134b, elle possède un diamètre 1,6 fois plus important que notre planète et est 4,5 fois plus massive. Sa densité est sans doute très proche de la Terre, et donc sa composition devrait être très similaire.

427° C à la surface de la super-Terre

Les scientifiques de l'université de Genève n'hésitent pas à affirmer "la planète de composition terrestre la plus proche de la nôtre". Néanmoins, sa température à la surface est bien différente de la Terre : elle est d’environ 700 degrés kelvin, soit 427 degrés Celsius. Concernant les deux autres super-Terres, l'une d'elle pèse 2,7 fois le poids de notre Terre et orbite autour de l'étoile en 6,8 jours. L'autre fait 8,7 fois le poids de la Terre et sa période de révolution est de 46,8 jours.

La découverte de ces trois nouvelles super-Terre intéresse au plus haut point la communauté des astronomes, qui aimerait notamment en savoir plus sur les conditions atmosphériques sur ces planètes. Il est déjà prévu de compléter les recherches avec de nouvelles observations depuis la Terre mais aussi d'utiliser les capacités poussées du nouveau télescope James Webb (conçu par le biais d'un partenariat entre la NASA et l'ESA). Et peut-être qu'un jour, dans une dizaine d'années, une première photographie détaillée de ce système exoplanétaire pourra être réalisée à l'aide de la nouvelle génération de télescopes géants qui devrait voir le jour entre 2020 et 2030.

EN SAVOIR +
>> PHOTOS - Découvrez les plus belles images du ciel et de l'espace
>> VIDEO - Comment un cachet d'aspirine se dissout dans une bulle d'eau dans l'espace
>> 
Mars : Curiosity découvre un fragment de roche contenant de l'oxygène

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter