Twitch : Bibix, streamer français, arrêté par la police en direct

Twitch : Bibix, streamer français, arrêté par la police en direct

DirectLCI
JEUX VIDEO - Alors qu'il était en plein live sur Twitch, une plateforme de streaming de parties de jeux vidéo, un Français a vu la police débarquer chez lui. Une mauvaise blague communément appelée swatting.

Il se souviendra longtemps de sa partie de DayZ. Un Français, Hubert Skrzypek surnommé Bibix, a été arrêté en plein milieu de sa session dans ce jeu de survie zombie hier, mardi 10 février. Alors même qu'il diffusait ses exploits en direct sur la plateforme Twitch , site de streaming de parties de jeux vidéo racheté par Amazon en août 2014 , l'homme a vu la police débarquer chez lui.

L'incident a été filmé en direct. Les forces de l'ordre ont défoncé sa porte d'entrée et pénétré chez lui pour l'arrêter. Après s'être identifié, Bibix a dû se mettre à genou et a été menotté par un policier sans qu'on lui signifie les raisons de son arrestation. Dès les premières minutes, le joueur français comprend qu'il s'agit d'un canular. Non pas que les policiers n'étaient pas des vrais mais qu'une personne avait appelé sous un faux prétexte pour le dénoncer. Après vérification le game français a été relâché sans que rien ne lui soit reproché. Il a d'ailleurs tweeté pour rassurer ses proches

Le "swatting", une pratique répandue aux Etats-Unis... et punie par la loi

En l'occurence, dans le cas de Bibix, les soupçons se portent sur les membres du site ViolVocal, un site de tchat de hackers détenu par  Gregory Chelli, alias Ulcan . Cet homme, franco-israélien, est déjà bien connu pour ses attaques contre certains médias jugés antisionistes (notamment Rue89) mais aussi des personnalités politiques  comme Martine Aubry . Il serait déjà l'auteur de faux appels d'urgence à la police.

Cette pratique, qui est relativement commune aux Etats-Unis parmi les gamers, s'appelle le swatting (qui vient de Swat, l'équivalent du GIGN outre-Atlantique). Il s'agit, sous prétexte d'une urgence, de faire intervenir la police chez un joueur alors qu'il est en live sur Twitch afin que l'opération soit filmée et de voir la réaction du streamer. Les auteurs de ces canulars risquent cinq ans de prison aux Etats-Unis.

EN SAVOIR +
>> 
Amazon rachète Twitch pour 970 millions de dollars
>> 
Où en est-on de l'affaire Ulcan ?
>> 
Martine Aubry a déposé plainte contre le hacker Ulcan

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter