Twitch : Bibix, victime de swatting, est revenu sur sa nuit mouvementée

Twitch : Bibix, victime de swatting, est revenu sur sa nuit mouvementée

High-tech
DirectLCI
SWATTING - Alors qu'il était en pleine partie de jeu vidéo retransmise en direct sur la plateforme Twitch, un streamer français a vu débarquer la BAC. Fausse alerte, mais vrai canular.

C'est sans doute le premier cas en France de "swatting" lié à Twitch. Cette plateforme, rachetée en août 2014 par Amazon , permet aux gamers de diffuser en direct une partie de jeu vidéo qu'ils veulent partager avec d'autres internautes. Le Français Hubert Skrzypek, surnommé Bibix, fait partie de ces streamer et réalise régulièrement des sessions sur Twitch . Mais dans la nuit du 10 au 11 février, alors qu'il faisait une partie de DayZ (un jeu de survie zombie), le gamer a eu la surprise de voir débarquer la brigade anticriminalité (BAC) chez lui , suite à un canular téléphonique.

La police est intervenue après un appel d'urgence au commissariat. Le numéro de téléphone était celui d'Hubert Skrzypek et l'homme qui se faisait passer pour lui au téléphone a affirmé qu'il venait de tuer sa femme. La BAC a donc été dépêchée en urgence sur les lieux mais les forces de l'ordre ont rapidement réalisé qu'il s'agissait d'une erreur. "La première chose qu'ils ont dite, c'est : 'on s'est trompés de maison, c'est pas possible quoi'", a déclaré Hubert Skrzypek, interrogé sur France Info .

"Qui est-ce qui fait chier deux pauvres petits geeks comme ça le soir ?"

"Ils auraient dû m'emmener en garde à vue mais, voyant que je suis blanc comme neige et que je n'ai rien à me reprocher, ils ont dit que ce n'était pas la peine et ils m'ont enlevé les menottes", a-t-il ajouté. Ensuite, toutous selon lui, la chef de la brigade a déclaré : "Qui est-ce qui fait chier deux pauvres petits geeks comme ça le soir ?" La petite amie de Bibix, était en effet présente au domicile lors de l'intervention.


En réalité, un hacker est parvenu à pirater le numéro de téléphone du gamer Bibix et à se faire passer pour lui pour inciter la police à débarquer à son domicile de toute urgence, arguant qu'il venait de commettre un crime.

Le swatting, une pratique déjà connue aux Etats-Unis

Cette pratique est connue aux Etats-Unis sous le nom de "swatting". Ce petit "jeu", qui est puni de 5 ans de prison aux USA et est également illégal en France, consiste à faire en sorte que, sous un prétexte fallacieux, les forces de polices (en l'occurrence le SWAT aux Etats-Unis).

Maintenant, Hubert Skrzypek doit porter plainte. Quoi qu'il arrive, les auteurs de ce canular d'un mauvais goût seront recherchés et poursuivis. En effet, le Code pénal punit la déclaration de fausses informations qui génère l'intervention inutile des secours.

EN SAVOIR +
>> Le flux de Bibix sur Twitch
>> 
Twitch : Bibix, streamer français, arrêté par la police en direct
>> 
Amazon rachète Twitch pour 970 millions de dollars

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter